«Ana vision» pour une politique culturelle de promotion de la profession photographique en RDC

0
845

Kinshasa, 20 Août 2020 (ACP).- La photographe professionnelle et initiatrice du projet «Anas vision», Anastasie Langu, a appelé, jeudi, le gouvernement à mettre en place une politique culturelle axée particulièrement sur la promotion de la profession photographique, en marge de la Journée internationale de la photographie, célébrée le 19 août de chaque année.

Elle a fait savoir que la RDC a plusieurs jeunes talents qui œuvrent dans ce secteur qui ont besoin d’encadrement et du soutien de l’Etat pour mieux se définir, se tracer un chemin propre à eux  et  laisser leurs empreintes.

Mme Langu a ajouté que la RDC ne dispose pas encore des structures photographiques qui permettent aux jeunes d’être encadrés pour s’épanouir professionnellement.  «  Le souci est celui de créer une bonne atmosphère pour la génération future ainsi que des lois pour faire respecter les photographes ainsi que leur métier », a-t-elle expliqué.

Elle a encouragé les jeunes qui aspirent au métier de photographe d’avoir la vision, la ténacité, la confiance en soi, ainsi que l’amour de leur profession.

En outre, elle a rappelé que sa structure «Anas vision» organise une formation dénommée «Essentiel» en collaboration avec la structure «Challenge RDC», dédiée au renforcement des capacités retouche-photo, des jeunes passionnés de la photographie, du 1er au 4 septembre prochain, au centre culturel Boboto, dans la commune de Gombe. ACP/ODM/Awa