Gérard Madiata un modèle de la musique congolaise

0
899

Kinshasa, 20 Août 2020 (ACP).- L’artiste-musicien Gérard Madiata, demeure un modèle de dévouement pour le progrès de la musique congolaise en raison de ses nombreuses initiatives ayant fait la fierté de la RDC durant son époque, ont affirmé, jeudi,  des mélomanes kinois, à l’occasion du 24ème anniversaire de sa disparition.

D’après eux, le «Grand Madiata» fut un chanteur talentueux au timbre vocal épatant et le premier chanteur congolais qui a participé dans des variétés internationales, autour des années 1965, notamment en France, en Belgique, et à travers l’Afrique.

 En 1966 avec l’OK Jazz du feu Lwambo Makiadi, il a participé au concours d’Arts nègres au Sénégal et en 1969 au concours des jeunes artistes, entant que parrain des artistes Abeti Masikini et les Frères Soki.

A partir de 1970,  Gérard Madiata, créa son propre orchestre «Bisengo» avec qui, il va se lancer à partir de 1980 dans l’organisation des concerts populaires. Ce fut notamment au bar « Baninga », dans la commune de Barumbu, où ils jouèrent en présence de l’ancien Président de la République, Joseph-Désiré Mobutu.

Parmi ses chansons l’on dénombre notamment, «Congo tweest», «Je veux » «Monongieri ku mputu», «Je vais en Europe», ainsi que «Lucie yoka».

Gérard Madiata fut également un excellent interprète des chansons de ses collègues artistes congolais à l’instar de Tabu Ley,  Joseph Kabasele surnommé «Kalle Jeff», ainsi que celles des artistes-musiciens de renommée internationale comme Johnny Holiday et Dalida.

«Ce qui faisait de lui un musicien le plus complet, le plus compétitif et le plus couronné des variétés musicales de deux rives du Congo», a déclaré M. Jules un membre de sa famille. Il comblait de gaieté les soirées présidentielles avec sa musique et sa voix dans la cour de feu Président Mobutu et en Belgique dans la famille royale, ce qui lui a valu le prix de la Voix d’Or du Congo.

Née en 1940 au Bas Congo, actuel Kongo Central, Gérard Madiata est décédé à Kinshasa le 27 juillet 1996 à l’âge de 56 ans, de suite d’une courte maladie, rappelle-t-on. ACP/ODM/Awa