Haut Lomami : la culture du  soja négligée par  les planteurs

0
453

Kamina, 20 août 2020 (ACP).- Le soja reste la culture vivrière qui n’attire pas d’engouement des planteurs dans le Haut Lomami malgré ses avantages sur le plan de la santé, a indiqué mercredi  un groupe d’agronomes lors d’un entretien avec l’ACP.

Selon ces techniciens de l’agriculture, les planteurs  se consacrent plus   aux cultures de manioc, de maïs qui sont les aliments de base ainsi que sur celles d’arachides et de haricots pour des besoins commerciaux.

 Face à cette situation, ils préconisent l’organisation d’une campagne de  sensibilisation  des planteurs,  sur le bienfait de la  culture et la consommation de soja  dans la lutte  contre la malnutrition  et  le marasme qui frappent plusieurs enfants à bas âge dans certains villages de la province.

Dans le Haut Lomami, le soja est cultivé faiblement dans le territoire de Malemba Nkulu avec une production de 124 tonnes pour 324 planteurs sur une superficie emblavée de 155 hectares. Et dans le territoire de Bukama, la production a été  de 161 tonnes pour 905 planteurs sur une superficie emblavée de 230 hectares, signalent les statistiques de l’année  2019 des services de l’Agriculture  de ces deux territoires.

ACP/FNG/ODM/Awa/NKV/MNI