Kwango : la paix sociale et la cohésion territoriale au menu des échanges des filles et fils de Kasongo-Lunda à Kenge

0
478

Kenge, 20 Août 2020 (ACP).- Le cadre de concertation provinciale de la société civile du Kwango, en collaboration avec le mouvement citoyen «Sauvons Kasongo-Lunda», a organisé dernièrement à Kenge une réunion d’échange entre filles et fils de Kasongo-Lunda, en vue de la paix sociale et la cohésion territoriale des ressortissants de ce grand territoire de la RDC.

Le  député national, Modeste Kazwazwa, qui a pris part à cette réunion, a recommandé à ces ressortissants de capitaliser l’immensité de ce territoire pour bien mettre en œuvre leur leadership qui pourrait aider au développement de ce grand territoire, en créant des nouveaux emplois.

Pour le président du cadre de concertation provinciale du Kwango, Lucien Lufutu, cette rencontre vise une réflexion d’ensemble sur les problèmes récurrents  dans ce territoire, proposant que les problèmes administratifs soient gérés par l’administration.

Pour sa part, le président du mouvement citoyen « Sauvons Kasongo-lunda », Jean-Pierre Matendo, a interpellé les fils et filles de Kasongo-Lunda  à prendre conscience que ce territoire constitue une grande force au Kwango, de par son immensité géographique et sa diversité culturelle avec plusieurs ethnies, notamment yaka, lunda, suku, tshokwe et holo.

Il a dénoncé à la division, les querelles, le clanisme et le séparatisme entre les membres.

L’analyste du bureau appui technique de la DPS/Kwango, Alphonse Matsukako Kabanda, a fait remarquer aux participants à cette réunion que même si  le territoire de Kasongo-Lunda a une superficie de 26.648 Km2 et qu’il partage ses frontières avec tous les autres territoires de la province du Kwango, l’enquête FSA de PAM  de décembre 2019 montre le taux d’insécurité alimentaire de 26% alors que celui de malnutrition  aigüe globale est de 13,7%.

La cause de cette situation est l’accès limité aux services sociaux de base, les difficultés d’accès aux aliments de qualité et les habitudes alimentaires.

Les participants ont plaidé pour la construction des routes interprovinciales. Ceci va aider à combattre la pauvreté grâce au trafic commercial, aux échanges et approvisionnement alimentaire de qualité.

ACP/ODM/Awa/LMNI