La « fondation Aurore » organise le dépistage gratuit des hépatites virales chaque vendredi dans son siège

0
135

Kinshasa, 20 Août 2020 (ACP).- La «fondation Aurore» organise chaque vendredi dans son siège dans la commune de Lemba au quartier Salongo, le dépistage gratuit des hépatites virales B et C pour les personnes prétendues saines ou celles présentant quelques symptômes, indique un communiqué de cette ONG parvenu jeudi à l’ACP.

Selon la source, ce dépistage est organisé dans le cadre  de la continuité d’une campagne d’information sur ces pathologies lancée du 27 au 1er août dernier en marge de la journée mondiale des hépatites célébrée mondialement chaque 28 juillet.

Son objectif est de diagnostiquer précocement un grand nombre des personnes atteintes et de les soumettre à une prise en charge, afin de les prévenir des complications courantes notamment la cirrhose et le cancer du foie.

Les statistiques de l’OMS révèlent que 257 millions de personnes vivent avec l’hépatite B chronique, 887.000 décès sont dus à la cirrhose ou à un cancer du foie, et l’Afrique a une prévalence plus élevée des hépatites virales en 6,2% de sa population adulte.

Le communiqué renseigne que la maladie, à son début, ne présente généralement pas des symptômes. Ces derniers, au stade avancé, peuvent se manifester par un jaunissement des yeux, des douleurs abdominales, des urines foncées, la fatigue, l’inconfort physique ou la perte d’appétit, le gonflement ou la présence de liquide dans l’abdomen, la nausée, la démangeaison, le vomissement, les maux de tête, le changement d’humeur etc.

Par ailleurs, les hépatites virales (B et C) se transmettent par le contact direct avec le sang d’une personne infectée. Cela peut se faire lors de l’accouchement, d’un contact avec des objets tranchants (seringue, lames…), d’une relation sexuelle non protégée, d’une transfusion sanguine d’un donneur infecté et par certaines pratiques telles que le tatouage ainsi que le percing.

La « fondation Aurore » est une ONG qui milite contre les pathologies pouvant causer les cancers du tube digestif, à travers la sensibilisation et les campagnes d’information ainsi que des dépistages gratuits, rappelle-t-on. ACP/ODM/Awa/MNI