Lancement à Kinshasa d’une campagne de sensibilisation du personnel de santé contre la Covid-19

0
225

Kinshasa,  20 Août 2020 (ACP).- La solidarité syndicale des infirmiers du Congo (SOLSICO) a lancé jeudi à  la clinique Ngaliema,  une campagne de sensibilisation du personnel de santé sur la Covid-19 dans les institutions sanitaires de Kinshasa, sous le haut patronage du ministre de la santé publique.

La SOLSICO, à travers cette campagne de sensibilisation de sensibilisation d’une semaine, soit du 20 au 26 Août 2020, placé sous le thème « bien équipé, nous sauvons des vies », compte manifeste son implication dans la prise des décisions en vue de lutter contre le coronavirus.

Pour ce faire, le secrétaire général de SOLSICO, Anaclet Shisso,  a révélé quelques stratégies pouvant motiver l’implication de sa structure dans la lutte contre la Covid-19. Il s’agit, entre autres,  de mobiliser et d’inciter le personnel de santé à la prise de conscience face à la pandémie de la Covid-19, de fournir les équipements de protection ainsi que de payer une prime spéciale au personnel de santé.  Mener des campagnes et faire des plaidoyers pour améliorer le système de santé au pays, figurent également parmi ces stratégies.

Le médecin directeur de la clinique Ngaliema, Roger Kongo a, quant à lui, salué la bravoure de personnel soignant dans l’accomplissement de leur tâche combien difficile et parfois compliqué, tout en rappelant que le syndicat doit jouer un rôle important dans la formation des soignants en lieu et place de plaider uniquement pour des situations financières de  ses membres.

Nécessité d’impliquer les syndicats nationaux de la santé dans la lutte de multiple pandémie

Par ailleurs, M Shisso a fait savoir qu’il est nécessaire d’impliquer  les syndicats  nationaux de la santé dans la lutte contre des multiples pandémies. La Covid-19, par exemple, n’est pas uniquement une question nationale ou gouvernementale, mais elle retient  également l’attention des organisations syndicales  sous régionales, régionales et mondiales  car des travailleurs meurent en voulant sauver des vies.

Le manque d’équipement de protection individuelle dans les milieux de soins,  les environnements de travail  peu sûrs,  les infrastructures médiocres, le surexposition permanente aux environnements dangereux  ainsi que l’absence totale des ressources appropriées pour traiter les maladies reprennent autant de facteurs responsable de décès de professionnels de santé  dans les milieux des soins,  a-t-il signifié.

Pour mieux mener ses actions, La SOLSICO invite le gouvernement  congolais, notamment, à fournir des équipements appropriés nécessaires  aux travailleurs  de la santé,  à verser des indemnités  et primes de riposte au personnel qui y travaillent ainsi qu’à dédommager le personnel de santé  décédés  pour la cause de la Covid-19.

La SOLSICO est l’un des grands syndicats du secteur de la santé  qui, depuis longtemps, milite pour le droit syndicaux et  la justice sociale de ses membres qui sont essentiellement des infirmiers et des spécialistes de la question sanitaire.   ACP/ODM/Awa