L’Eglise Kimbanguiste soutient la démarche du groupe de 13 sur les reformes électorales

0
385

Kinshasa, 20 Août 2020 (ACP).- L’Eglise Kimbanguiste a soutenu jeudi, la démarche du groupe de 13 personnalités politiques et sociales signataires de l’appel du 11 juillet dernier pour un consensus sur le processus électoral en RDC, a indiqué l’ancien vice-premier ministre, ministre du Budget, Daniel Mukoko Samba, qui a fait le compte-rendu de la rencontre.

Selon lui, le chef spirituel de l’Eglise Kimbanguiste, Simon Kimbangu Kiangani, a adhéré à leur démarche à l’issue des échanges qu’il a eus jeudi, avec ces personnalités à Nkamba dans le territoire de Mbanza-Ngungu, au Kongo Central.

«Ce que nous essayons de faire, ce n’est pas détruire mais construire. Construire un Congo meilleur à l’aide des meilleures élections. Des meilleures élections signifient des meilleures institutions, des meilleures institutions signifient des meilleures politiques publiques et des meilleures politiques publiques, c’est ça qui transforme dans le bien la vie des peuples. C’est donc ce que nous sommes venus dire à Papa Simon Kimbangu Kiangani ici à Nkamba. Il nous a fait part de son adhésion totale à notre démarche», a déclaré Mukoko Samba.

Le chef spirituel de l’Eglise Kimbanguiste a fait savoir au groupe de 13 que c’est dans l’union que l’on peut construire une nation.

Daniel Mukoko Samba a rassuré que le groupe de 13 va regagner Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, avec le soutien de l’Eglise Kimbanguiste.

«Nous allons partir de Nkamba plutôt raffermi, rassuré du soutien spirituel d’abord de son éminence Simon Kimbangu Kiangani», a-t-il conclu.

Pour rappel, le groupe de 13 personnalités politiques et sociales a déjà été reçu par le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le cardinal Fridolin Ambongo, responsable de l’Eglise catholique de Kinshasa, ainsi que par les organisations de la société civile pro-réformes électorales.

Quatre éléments majeurs constituent l’essentiel de la démarche initiée par le groupe de 13, composé notamment de députés nationaux Delly Sesanga, Claudel Lubaya, Jean-Jacques Mamba, Henri Thomas Lokondo et Jacques Djoli. Il s’agit de la réforme de la CENI; la réforme de la loi électorale; la programmation financière, et la révision de quelques articles de la Constitution.

La démarche du groupe de 13 personnalités politiques et sociales consiste également à mettre les stratégies en place pour éviter tout glissement en 2023, année prévue pour la tenue des élections générales en RDC, signale-t-on. ACP/ODM/Awa