L’UNC implore la miséricorde de Dieu pour que justice soit faite dans l’affaire Vital Kamerhe

0
1134

Kinshasa, 20 Août 2020 (ACP).- L’Union pour la nation congolaise (UNC) a organisé, jeudi à l’esplanade du boulevard Triomphal à Kinshasa, une cérémonie publique de prière et de louange pour implorer la miséricorde de Dieu afin d’obtenir la libération de son président national Vital Kamerhe.

«Aujourd’hui nous sommes là pour poser humblement cet acte qui reflète notre foi en Dieu, lui demander de nous aider, aider ceux qui ont la charge de dire le droit dans ce pays pour qu’ils puissent dire le droit et non autre chose», a dit le secrétaire général de l’UNC, Aimé Boji Sangara, à l’ouverture de ce culte.

Au secrétaire général de l’UNC d’ajouter : «Vital Kamerhe est un fervent chrétien catholique, il est tout à fait normal que nous puissions nous tourner vers l’Éternel Tout Puissant, notre Père, pour que nous puissions aussi lui demander miséricorde et lui rendre grâce puisque que jusqu’à présent notre président est en bonne santé».

Il a fait savoir que Vital Kamerhe continue à clamer son innocence dans cette affaire qui l’oppose au ministère public et qu’il croit en la justice divine. Nous avons la ferme conviction que notre président est innocent et nous croyons fermement qu’il sera libéré.

Cette séance de prière œcuménique a rassemblé les militants de l’UNC et des organisations de la société civile qui croient à l’innocence de Vital Kamerhe, autour de serviteurs de Dieu de différentes confessions religieuses, notamment catholique,  musulman, protestant et des églises de réveil.

La cérémonie était agrémentée par des chantres renommés, tels que Matou Samuel. ACP/ODM/Awa