Equateur : la vente des chauves-souris, un danger permanent pour la population de Basankusu

0
340

Mbandaka, 21 août 2020 (ACP).- La vente des chauves-souris  sur  le marché  de  la zone de santé de Basankusu, chef-lieu du territoire du même nom, constitue un danger permanent pour la population de cette partie de la province de l’Equateur, exposée à la contamination de la maladie à virus Ebola, a appris vendredi l’ACP des voyageurs en provenance de ce coin.

Selon eux, ces chauves-souris sont vendues sans inquiétude au mépris  vu des mesures prises par les autorités interdisant la consommation  de la viande de cet animal considéré comme vecteur de la maladie à virus Ebola.

La source recommande aux autorités politico – administratives d’envisager des mesures répressives à l’endroit des contrevenants pour  prévenir  cette maladie et rompre définitivement avec la chaîne de transmission pour le bien-être de la population du territoire de Basankusu.

Six nouveaux cas de contamination de la onzième épidémie de la maladie à virus Ebola ont été confirmés dans la province de l’Equateur dont 2 cas à Lolanga – Mampoko, 1 à Ingende, 1 à Lotumbe, 1 à Bikoro et 1 autre à Mbandaka, signale le bulletin de l’Unicef rendu public mercredi 19 août. ACP/Fng/nig