Les filles et fils de l’Ituri appelés à s’impliquer pour le retour de la paix solution durable à la situation anormale de déplacés de guerre

0
386

Bunia, 21 Août 2020 (ACP).- La commissaire provinciale en charge des actions humanitaires, Jeanne Alasha a appelé jeudi les filles et fils de l’Ituri à s’impliquer pour le retour de la paix afin de trouver la solution durable à la situation anormale de déplacés estimés à plus de 1.600.000 à travers les différents sites, lors d’un débat sur les antennes de la radio Okapi Bunia en marge de la journée mondiale de l’aide humanitaire, célébrée le 19 Août de chaque année.

« La situation de déplacés n’est pas une situation normale. Ce que nous devons faire, nous impliquer pour retrouver la paix en Ituri. Nous voulons la paix pour qu’il n’y ait plus de déplacés. Tant qu’on aura de déplacés, on aura toujours de problèmes devant les moyens très limités. L’idéal   serait  que tous les déplacés rentrent chez eux et que l’Ituri retrouve la paix. Qu’on puisse avoir plutôt les acteurs de développement, on ne veut plus avoir les acteurs humanitaires d’urgence, « a-t-elle estimé.

Consciente de la situation humanitaire de l’Ituri qui est très  préoccupante et catastrophique, Dr Jeanne Alasha a, au nom de l’exécutif provincial rendu hommage aux Ong humanitaires nationales et internationales qui travaillent dans les conditions très difficiles mais arrivent à donner le maximum aux déplacés pour leur survie.

Elle a indiqué que le gouvernement provincial fait le maximum pour aider ces personnes vulnérables mais aussi mobiliser les partenariats techniques et financiers du gouvernement de la République pour faire face à cette crise humanitaire qui nécessite la solidarité internationale.

Dr Jeanne Alasha a rassuré les uns et les autres que le gouvernement provincial travaille en franche collaboration avec les acteurs humanitaires via la coordination des affaires humanitaires (OCHA). ACP/Fng/nig