L’insuffisance  des magistrats dans les instances judiciaire déplorée par le CDH

0
548

Mbuji-Mayi, 22 août 2020(ACP).- Le Centre des droits de l’homme, une ONG chargée de la protection des droits humains, section du Kasaï-Oriental, a rendu public vendredi, un communiqué dans lequel il fustige la carence dans les instances judiciaires, des magistrats civils et militaires malgré les dernières nominations contenues dans la mise en place des magistrats congolais, renseigne ce communiqué dont une copie a été déposée au siège de l’Assemblée provinciale du Kasaï Oriental (APKOR).

Dans ce communiqué, Me Justice Tshiamala, président du CDH, allègue avec preuve que la lenteur judiciaire enregistrée ces derniers temps dans les instances judiciaires, est un témoignage éloquent de la carence évoquée avec comme conséquence, le surpeuplement des détenus dans les maisons carcérales  civiles et militaires.

Les personnes placées en prison pour détentions provisoires et préventives, souffrent de l’emprisonnement non conforme en matière pénale à cause  de cette carence des juges et magistrats du ministère public.

Il est constaté, renseigne le Centre des droits de l’homme, que ceux qui sont régulièrement mutés pour le Kasaï-Oriental ne répondent pas à l’appel, malgré les rapports adressés aux différentes hiérarchies.

Le communiqué déplore en même temps des cas de décès des détenus en mode préventif, et sollicite un suivi dans l’application des mutations. ACP/Zng/CL/MPK