Allaitement maternel : la nutritionniste Mitelezi explique l’importance du colostrum pour les nouveau-nés

0
417

Kinshasa, 23 août 2020 (ACP).- Le colostrum ou le premier lait jaunâtre secrété par une mère juste après l’accouchement contient beaucoup d’anticorps pour protéger les nouveau-nés contre les maladies,  a affirmé samedi à Kinshasa la nutritionniste Annie Mitelezi, administrateur chargé de la nutrition au bureau de représentation du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) en RDC.

Le Dr Mitelezi l’a dit au cours de l’enregistrement d’une émission radio-télévisée réalisée par le Réseau des Journalistes Amis de l’Enfant (RJAE) dans le cadre de la semaine mondiale de l’allaitement maternel et de la campagne « Plus Fort Avec le Lait Maternel Uniquement » qui a été lancée le 17 aout 2020 en RDC par le ministre de la Santé et qui vise à encourager des politiques favorables à l’allaitement et des changements sociaux pour arrêter de donner de l’eau aux nourrissons de moins de six mois.

La nutritionniste Mitelezi déplore le fait que de nombreuses femmes qui accouchent ne comprennent pas l’importance du colostrum qu’elles jettent au lieu de le donner à leurs bébés. Le lait maternel en général, et le colostrum en particulier, constitue le premier vaccin de l’enfant et sa première source de nutriments qui le protègent contre les maladies infectieusesdont la Covid-19 et qui lui permettent de bien croitre, a-t-elle soutenu.

La RDC, a-t-elle encore dit, a été retenue parmi les 11 pays choisis pour mener la campagne« Plus Fort Avec le Lait Maternel Uniquement ». Cette campagne vise à permettre à la RDC de contribuer à augmenter le taux des enfants de 0 à 6 mois allaités exclusivement au sein dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. En RDC, il n’y a que 5 enfants sur 10 âgés  de 0 à 6 mois qui reçoivent uniquement le lait maternel, selon les résultats de l’enquête MICS menée dans ce pays en 2017-2018 par l’Institut National de la Statistique (INS)avec l’appui des partenaires dont l’UNICEF.

Pendant les 6 premiers mois de sa vie, aindiqué la nutritionnisteMitelezi, le nouveau-né ne doit consommer que du lait maternel pour une bonne croissance. Il est démontré que le lait maternel contient beaucoup d’eau et beaucoup de nutriments qui permettent à l’enfant de bien se développer. Lorsqu’un enfant de 0 à 6 mois est nourri uniquement avec le lait de sa mère, a encore dit la nutritionniste, son cerveau et son intelligence se développent mieux. Un enfant qui bénéficie d’un allaitement maternel exclusif  pendant 6 mois sera intelligent et ne tombera pas souvent malade, a-t-elle martelé.

L’UNICEF, a expliqué le Dr Mitelezi, est à côté du gouvernement congolais à travers le Programme National de Nutrition (PRONANUT)  pour l’accompagner techniquement et financièrement dans la promotion de l’allaitement maternel. Les spécialistes en nutrition de l’UNICEF travaillent avec leurs collègues du gouvernement pour l’élaboration des documents normatifs et des stratégies.

ACP/CL/NIG