Le ministre de l’ESU visite des laboratoires rénovés de l’ISP/Gombe

0
782

Kinshasa, 24 Août 2020(ACP).- Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire(ESU), Thomas Luhaka Losendjola, a visité lundi, à l’Institut supérieur pédagogique de la Gombe (ISP/Gombe), en compagnie de la vice-ministre de l’ESU, Liliane Banga et d’autres personnalités et partenaires de son secteur, les laboratoires de chimie, de biologie, de physique et technologie rénovés et installés au sein  de  cet institut.

Ces laboratoires ont été équipés en matériels efficaces de recherche  de technologie de pointe par le  gouvernement congolais à travers le Projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements aux niveaux secondaire et universitaire (PEQPESU) pour la pratique professionnelle et la recherche scientifique.

Pour la directrice générale de l’ISP/Gombe, le Pr Emilienne Akonga Edumbe, l’ISP/Gombe dispose maintenant  de la garantie des conditions favorables aux innovations scientifiques, technologiques  et pédagogiques conformément au plan stratégique du comité de gestion.

Elle a affirmé que son institution a un regard  tourné vers la qualité et l’excellence, l’amélioration de la qualité de la formation et la modernisation de l’ISP/Gombe avant de faire état d’autres grands projets de développement, de modernisation  et d’ouverture de l’ISP/Gombe au monde.

Vers la réouverture du 3ème cycle à l’ISP/Gombe

La directrice générale de l’ISP/Gombe, le Pr Emilienne Akonga a en outre, parlé de la réouverture du 3ème cycle en vue de contribuer significativement à la relève académique dont le dossier complet sera soumis au ministre de l’ESU.

Elle a réaffirmé la détermination du comité de gestion à faire de cette institution d’enseignement supérieur et universitaire, une haute école de pédagogie et des didactiques des disciplines.

Les réformes mises en œuvre par le PEQPESU, a-t-elle souligné, ont connu également, dans le domaine de langue d’enseignement, un début de collaboration avec l’ambassade de France sur l’expression orale comme levier de l’apprentissage des disciplines  en français.

Elle a également évoqué l’arrimage de certains  départements de  l’ISP/Gombe au système de Licence-Master-Doctorat(LMD) qui a pu susciter une forte demande des étudiants ainsi que d’autres réalisations sur les plans scientifique, administratif, académique et  des infrastructures.

55% des finalistes ont terminé les enseignements à l’ISP/Gombe

L’ISP/Gombe qui a repris les enseignements depuis le 10 août 2020 à la lumière des instructions du ministre de l’ESU, a terminé 55% des enseignements dans les promotions des finalistes et les promotions  à faibles effectifs ayant commencé une semaine après, sont à 30% de la moitié de cours restants, a indiqué le Pr Akonga.

Pour des promotions populeuses, a-t-elle précisé, les grands auditoires proches seront ralliés avec les haut-parleurs pour éviter les rotations et accélérer  les cours.

En alternant les cours en présence et à distance, a-t-elle poursuivi, les mesures  barrières sont respectées aussi bien à l’enceinte de l’établissement que dans les auditoires dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

L’ISP/Gombe est passé de cinq étudiants en 1961 à 1.345 étudiants en 2000, 5.618 étudiants  en 2016 et 10.029  étudiants en 2020. ACP/ODM/May