Libye : le Haut conseil d’Etat rejette tout dialogue avec Haftar

0
379

Kinshasa, 24 Août 2020 (ACP).- Le Haut Conseil d’Etat libyen a appelé samedi à rejeter tout dialogue avec le maréchal Khalifa Haftar, et déclaré qu’il demanderait des comptes à toute personne responsable de la fermeture des champs et ports pétroliers du pays, ont annoncé lundi des agences internationales de presse.

Mohamed Bnias, porte-parole du Haut Conseil d’Etat libyen, s’exprimait à Tripoli après l’annonce vendredi d’un cessez-le-feu immédiat en disant que : « Nous déclarons la nécessité d’un travail sérieux pour mettre fin à l’état de rébellion dans le pays par un cessez-le-feu immédiat, et pour permettre au gouvernement d’union nationale d’étendre son contrôle sur l’ensemble du territoire libyen. Deuxièmement, le rejet complet de toute forme de dialogue avec le criminel de guerre terroriste Haftar« .

L’accès aux ports pétroliers était contrôlé par des forces loyales au maréchal Haftar depuis janvier. L’annonce d’un cessez-le-feu en Libye et de la reprise du processus politique, suite à la pression de la communauté internationale, a suscité dans le pays le réel espoir d’une solution pacifique à la crise. ACP/ODM/May/NKV