Drazen Cvetkovic déjà en plein travail au sein du TP Mazembe

0
427

Kinshasa, 26 août 2020 (ACP).- L’entraîneur du TP Mazembe de Lubumbashi est déjà en plein travail au sein de cette formation, a annoncé mercredi Tpmazembe.com

Le technicien franco-serbe s’est directement mis au travail au lendemain de son arrivée dans la ville cuprifère, dimanche 23 août dernier. Il a réuni lundi l’ensemble du staff technique et les joueurs pour le début de la préparation de prochaines échéances au stade TP Mazembe de la commune de Kamalondo au rythme de deux séances par jour.

Au regard du programme établi par le staff technique, Drazen Cvetkovic envisage dès la semaine prochaine, pour plus de concentration, l’internement au Centre de formation de Futuka, dans la périphérie de Lubumbashi.

Mardi au bout de la première journée de travail, le nouvel entraîneur du TP Mazembe ne s’est pas empêché de faire l’état des lieux de l’ensemble de l’effectif de Corbeaux : « Nous sommes déjà au travail pour avoir des indications sur l’état de forme et de force de nos joueurs. Ensuite, nous allons adapter le travail au niveau du dosage et des contenus parce qu’il y a eu beaucoup de perte de tonicité musculaire et d’agilité dans la coordination. Il faut tout réadapter avant de penser à des  entraînements un peu plus spécifiques et stratégiques où nous irons étape par étape. Dans l’ensemble, Il y a de la qualité et du monde pour s’occuper des joueurs. Sur les plans administratif, médical comme technique, toutes les conditions sont réunies pour aborder les prochaines échéances  qui profilent à l’horizon. »

Il a ajouté : « Jackson Muleka que j’apprécie beaucoup ne fait plus partie de l’effectif de l’équipe. Considéré comme un élément-clé à son poste, je lui souhaite beaucoup de bonnes choses dans son nouveau club. Pour combler le vide qu’il a laissé, nous allons observer le potentiel humain mis à notre possession. Mardi par exemple, j’ai réuni 32 joueurs en dépit d’absences à l’entraînement de Chico Ushindi, Glody Likonza et Kabaso Chongo sans compter Kévin Mondeko encore blessé. Si on doit faire appel à quelqu’un d’autre, .il devra être de qualité supérieure pour ne pas dire de réputation internationale sur le continent. Mais pas question d’aller vite en besogne pour trouver le remplaçant idéal de Jackson Muleka. Scrutons d’abord autour de nous, essayons les talents mis en notre disposition et donnons-leur  la chance  de s’exprimer à ce poste », a-t-il conclu.

Mais le technicien franco-serbe pourrait miser sur Joël Beya 521 ans), transfuge du CS Don Bosco de Lubumbashi, et l’Ivoirien Fily Traoré (19 ans), recruté la saison dernière. Il a remplacé à ce poste le Congolais Pamphile Mihayo Kazembe. ACP/ Zng/KJI/JLL