Epidémie d’Ebola à l’Equateur : des prestataires observent un arrêt de travail depuis 13 jours

0
379

Kinshasa, 26 août 2020 (ACP).- Des prestataires engagés dans la riposte à l’épidémie de maladie à virus Ebola déclarée depuis le 1er juin 2020 dans la province de l’Equateur, au Nord-ouest de la RDC, observent un arrêt de travail depuis 13 jours dans certaines zones de santé pour non-paiement de leurs primes, reconnait le ministère congolais de la Santé dans son bulletin quotidien sur la situation épidémiologique publié mercredi à Kinshasa.

Le ministère de la Santé ne précise pas le nombre et les noms des zones de santé dans lesquelles les prestataires sont en grève.

Jusqu’au 25 aout 2020, le nombre total des cas d’Ebola à l’Equateur est de 104 dont 100 cas confirmés au laboratoire et 4 cas probables. Il y a eu jusqu’ici 44 décès (40 décès de cas probables et 4 décès de cas probables) et 41  guérisons. Ces cas sont repartis dans 11 zones de santé sur les 17 que compte la province de l’Equateur.

Les 11 zones de santé touchées par l’épidémie d’Ebola sont Bikoro, Bolenge, Bolomba, Iboko, Ingende, Lilanga Bobangi, Lolango-Mampoko, Lotumbe, Mbandaka, Monieka et Wangata.

La manière dont l’épidémie progresse inquiète l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Dans un communiqué publié le week-end dernier, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, le Dr Matshidiso Moeti lance un cri d’alarme en ces termes : « Le virus se propage sur un terrain large et accidenté qui nécessite des interventions coûteuses et, avec la Covid-19 qui accapare les ressources et l’attention, il est difficile d’intensifier les actions ».

Pour l’OMS, la réponse actuelle à la 11ème épidémie d’Ebola en RDC est « sous-financée ». L’OMS indique que le ministère congolais de la Santé a présenté aux donateurs et aux partenaires un plan intégré de 40 millions de dollars américain (USD) et a engagé 4 millions de dollars us.

La directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique estime que « sans une aide supplémentaire, les équipes sur le terrain auront plus de mal à devancer le virus ». L’OMS affirme avoir déjà mobilisé 2,3 millions de dollars us dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola qui sévit à l’Equateur.

C’est la deuxième fois en l’espace de deux ans que la province de l’Equateur connait une épidémie d’Ebola. De mai à juillet 2018, l’Equateur a connu la 9ème épidémie d’Ebola en RDC dont l’épicentre se trouvait dans la zone de santé de Bikoro, à 120 km de Mbandaka. L’épidémie avait atteint Mbandaka qui n’avait pas enregistré beaucoup de cas.

La fin de cette épidémie avait été déclarée au bout de 2 mois en juillet 2018 avec un bilan de 54 cas, dont 33 morts et 21 malades guéris. L’actuelle épidémie d’Ebola à l’Equateur est la 11ème que connait la RDC depuis 1976.

La fin de la 10ème épidémie d’Ebola en RDC qui a sévi dans les provinces du Nord-Kivu, de l’Ituri et du Sud-Kivu depuis le 1er août 2018 a été déclarée par le ministre congolais de la Santé le 25 juin 2020.

Cette épidémie a touché 3.463 personnes, dont 2.280 sont décédées et 1.171 ont été guéries. C’est l’épidémie d’Ebola la plus meurtrière, la plus longue et la plus complexe en RDC. Elle a été déclarée le 1er août 2018 à Mangina, non loin de Beni, dans la province du Nord-Kivu, rappelle-t-on. ACP/ZNG/KJI/JLL