Inquiétudes des femmes sur l’enregistrement à la formation dans le cadre du PADM/PME à Goma.

0
220

Goma, 26 Août 2020(ACP).- Quelques femmes de la ville de Goma ont exprimé leur inquiétude dans le processus d’enregistrement des femmes à la formation sur le programme PADM/PME, financé par la Banque mondiale, dans la perspective de développer le sens de l’entreprenariat dans les milieux des femmes et des jeunes.

C’était à l’issue d’un tour qu’a effectué l’ACP, mardi 25 aout, sur quelques points d’enregistrement sélectionnés pour cette fin dans la ville de Goma.

Selon Mlle Marie Kavugho, vendeuse et grossiste des braises rencontrée à la Maison de la femme, il est remarqué avec amertume un favoritisme décriant observé dans ces opérations.

Cela, a-t-elle indiqué, parce qu’elles s’efforcent de se réveiller vers 4hoo du matin pour être parmi au moins les 20 premiers noms à être retenus, sans être enregistrées en faveur de celles connues par les commis à ce travail, qui les favorisent, quel que soit l’heure à laquelle elles arrivent.

Cette situation, a-t-elle déploré, présente un découragement total, car en se réveillant à cette heure dans la ville comme Goma où la sécurité des personnes est moins bonne, c’est vraiment risquer sa vie.

Mlle Marie Kavugho sollicite enfin aux autorités de s’impliquer dans ces opérations pour que cette partialité qui est en train de s’observer dans ce processus d’enregistrement soit éradiquée pour répondre à l’esprit des bailleurs de fonds qui veulent donner de la chance à qui que ce soit. ACP/ Zng/KJI/JLL