Le gouvernement congolais exhorté à accompagner les structures d’encadrement des veuves et PVH

0
508

Kinshasa, 26 Août 2020 (ACP).- La présidente de la Fondation « Premières dames », Liliane Ngoli a exhorté, mercredi à Kinshasa, au cours d’un entretien avec l’ACP, le gouvernement congolais à accompagner les différentes structures d’encadrement des veuves et des personnes vivant  avec handicap en vue d’assurer à cette classe sociale une stabilité économique.

Son souhait serait de voir les ministères du genre, famille et enfant et celui des affaires sociales renforcer leur collaboration avec les ONG œuvrant dans ce secteur afin de soutenir cette catégorie  des personnes qui selon elle, constitue une grande main d’œuvre capable d’aider le pays.

 A ce sujet, elle déclare « Notre grand souci est qu’un jour,  l’on retrouve un gouvernement qui pense à créer une direction spécifique qui s’occuperait des veuves, car, ces dernières abattent déjà  un énorme travail sur terrain ».

Appel aux femmes à bien faire le choix pour le mariage

Mme Ngoli a par ailleurs lancé un appel aux jeunes femmes à bien se marier pour être un jour capables d’affronter le veuvage. « Quand on est bien mariée, on a la possibilité de transcender cette situation et de se retrouver stable et équilibrée, a-t-elle souligné, avant d’inviter le gouvernement national à promouvoir la jeunesse en vue d’avoir une classe politique rajeunie ».

Créée depuis 2007, la Fondation « premières dames » s’occupe de  l’organisation des ateliers de formation pour aider la femme en générale et les veuves ainsi que les personnes vivant avec handicap en particulier, en vue de les rendre autonomes. Elle lutte également pour la défense et la protection des veuves. ACP/ Zng/KJI/JLL