Plaidoyer pour le désengorgement de la prison centrale de Matadi

0
168

Matadi, 26 août 2020 (ACP).- La directrice adjointe de la prison
centrale camp Molayi de Matadi, Mme Longo Apolonia a plaidé, dans un entretien mercredi avec l’ACP dans son bureau de travail, pour le désengorgement de cette maison carcérale.

Mme Longo Apolonia a noté que les conditions de détention de détenus ne sont pas satisfaisantes et demandé l’implication des
autorités politico-administratives afin qu’une étude de faisabilité
soit menée pour procéder à l’augmentation des pavillons au sein de ce centre pénitencier.

Elle a dit avoir plaidé auprès de la délégation mixte ministère national de la Justice-Infrastructures, travaux publics et reconstruction (ITPR) en visite à la prison centrale camp Molayi pour la concrétisation de leur projet de reconstruction de cet édifice.

Selon Mme Longo, plusieurs pavillons doivent être construits
séparément, notamment ceux des femmes-hommes, mineurs, militaires pour assurer la sécurité de ces catégories de détenus ainsi que ceux qui sont de l’administration de la prison.

Concernant les conditions sanitaires des prisonniers, la directrice adjointe a aussi plaidé pour le transfert de détenus à l’hôpital en cas de maladie souhaitant qu’un médecin soit affecté à cette cette prison.
La prison centrale de Matadi, construite pour accueillir
150 prisonniers, regorge actuellement 669 prisonniers, dont 22 femmes et 12 enfants en conflit de la loi. ACP/ Zng/KJI/JLL