Mali : l’Union européenne suspend temporairement ses missions

0
566

Kinshasa, 27 Août 2020 (ACP).- Les 27 ministres de la Défense de l’Union européenne, réunis mercredi à Berlin, ont décidé de la suspension temporaire de leurs  missions  au Mali après le coup d’État militaire qui a renversé  le président Ibrahim Boubacar Keita (IBK), ont rapporté jeudi les médias internationaux.

Les sources indiquent que lors d’un point de presse avec la ministre allemande Annegret Kramp-Karrenbauer, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a expliqué la décision de l’Union de suspendre temporairement ses missions civiles et militaires au Mali, après le coup d’État militaire qui a évincé le président Ibrahim Boubacar Keita (IBK).

«Nous n’entraînons pas les armées à être des putschistes. Aucun des quatre plus importants leaders de ce mouvement militaire contre le président Ibrahim Boubacar Keita n’a été formé par notre mission. Ils se sont entraînés en Russie et aux États-Unis».

Deux missions de formation

L’UE a deux missions de formation au Mali, l’une pour entraîner l’armée et l’autre pour former les forces de sécurités civiles afin d’aider les autorités maliennes à retrouver le contrôle de leur territoire en proie à l’instabilité.

La Mission européenne de formation l’armée malienne (EUTM Mali) a entraîné environ 18.000 soldats au Mali depuis son lancement en février 2013. Aucun des deux leaders du coup d’Etat ne figurait parmi les soldats formés, a assuré M. Borrell.

Le coup d’Etat militaire qui a abouti il y a quelques jours à la démission du président IBK, a été condamné par l’Union africaine, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF).

Prorogation du couvre feu au Kenya

Kinshasa, 28 août 2020 (ACP). Le président du Kenya, Uhuru Kenyatta a prolongé mercredi  la fermeture des bars et des boîtes de nuit entre 21h et 4h du matin pendant 30 jours, ont rapporté jeudi les médias internationaux.

Les sources indiquent que le nombre de personnes autorisées à assister aux mariages, aux funérailles et à d’autres événements a toutefois été augmenté.

Selon le chef de l’Etat kényan, les infections ont ralenti à Nairobi et Mombasa. « Nos experts de la santé ont indiqué que les niveaux de taux de positivité dans tout le pays sont passés d’un maximum de 13% en juin à 8% en août 2020. »

L’économie du pays a souffert des impacts de la pandémie, la croissance devant passer de 5,4% à 2,5 % cette année. ACP/Kayu/ODM/Awa/MNI