Nord-Kivu : une plate-forme de la société civile juge  irrégulière la procédure de désignation de Ronsard Molonda à la tête de la Ceni

0
615

Goma, 27 aout 2020 (ACP).- Les membres du cabinet de la coordination nationale de la Lutte pour l’Unité du Congo(LUC), une plate-forme de la société civile ont rendu publique jeudi à Goma, une déclaration sur les questions de reformes électorales, gouvernance éthique et plusieurs autres questions sur le processus électoral en cours en RDC.

Dans cette déclaration, les membres de cette naissante plate-forme, estiment que les point d’échauffement sur la désignation de Ronsard Molonda à la tête de la Ceni, était une guerre d’aveugle étant donné que la procédure de sa désignation a suivi une cour normale. Ils justifient leur prise de position par le fait que Ronsard Molonda était resté seul candidat.

La partie qui se sent lésée oriente cette plateforme,  devra accepter l’échec sans entrer dans les considérations philosophiques partisanes, ont-ils dit.

«Nous restons étonnés par le fait que le besoin d’effectuer un audit de la Ceni et de procéder à des reformes, aient pris de l’ampleur seulement après la bourde électorale du représentant de la société civile à la présidence de la Ceni alors que la désignation du président de la Ceni aurai servi des moyens de pression pour aboutir aux reformes et a l’audit souhaiter satisfaction des intérêts individuels, cela nous pousse à mettre en doute la capacité de nos dirigeants à rechercher des solutions optimales qui changeront le système global de gouvernance que nous savons être profondément biaisé», ont-il déclaré. ACP/Kayu/ODM/Awa/MNI