Vient de paraître : « RDC : 12.000 Km d’autoroutes asphaltées pendant une mandature »

0
419

Kinshasa, 27 Août 2020 (ACP).- Le chercheur congolais Ismaël Mughumalewa Kakombi a annoncé, dans un communiqué parvenu mardi à l’ACP, la publication aux éditions Edilivre de son ouvrage intitulé «République Démocratique du Congo, 12.000 Km d’autoroutes asphaltées pendant une mandature ».

Dans cette publication, l’auteur propose aux dirigeants de la RDC, des pistes de solution pour l’amélioration des capacités internes du réseau routier congolais par l’asphaltage de 12.000 Km d’autoroutes en une mandature constitutionnelle, en vue de désenclaver et développer le pays. Ceci va contribuer, a-t-il souligné, à lever le contraste entre les potentialités économiques énormes du pays et le niveau de pauvreté de sa population.

Dans cet ouvrage, l’auteur propose notamment la construction de cinq autoroutes avec ponts modernes, qui faciliteront la connectivité des 26 provinces de la RDC, et il estime le coût à environ 24 milliards de dollars américains.  «Nous voulons voir la route transafricaine n°8 prévue pour relier Mombasa (Kenya) à Lagos (Nigeria) être réaliste alors que la RDC est son seul obstacle,  la transafricaine n°3 qui va de Tripoli (Libye) jusqu’à Cape Town (Afrique du Sud) être connectée à notre proposition d’autoroute n°3 allant de Bosobolo-Gbadolite (Nord-ouest de la RDC) à Kasongo Lunda au Sud-ouest, pour continuer son parcours jusqu’à Cape Town», a-t-il cité en exemple. «Nous voulons proposer que la transafricaine n°4 allant du Caire (Egypte) à Capetown (Afrique du Sud) soit connectée à notre proposition d’autoroute n°5 allant de Faradge à Aru (Nord-est) à Kipushi-Sakania (Sud-est) faisant ainsi raccourcis en RD Congo, et continuer son parcours jusqu’à Capetown ».

Soutenant par ailleurs que l’avenir d’un pays ou d’une région repose sur ses routes, Ismaël Kakombi a conclu en citant le Pr congolais Ivon Bongoy : « il n’existe pas un seul pays qui se dit développé et qui a des problèmes de routes, et inversement, il n’existe pas un seul pays qui a des infrastructures routières adéquates et dont la population vit dans la pauvreté».

Ismaël Mughumalewa Kakombi est doctorant en gestion financière et comptabilité à la Bircham International University, branche Espagne. Il est également enseignant d’université et dispense le cours de comptabilité à l’Université francophone des Grands Lacs à Beni, dans la province du Nord-Kivu. ACP/