Décès à Liège du percussionniste Meridjo de l’orchestre « Zaiko Langa-Langa »

0
901

Kinshasa, 28 Août 2020 (ACP).- Le percussionniste de l’orchestre Zaiko Langa Langa, Jean-Marie Belobi, alias Meridjo, est décédé, le 27 août 2020, à l’âge de 67 ans, à Liège, en Belgique, de suite d’une longue maladie.

Selon le président de l’orchestre précité, Jossart N’yoka Longo, « Jean Marie Belobi connu sous le nom de Meridjo, fut l’un des pionniers de son orchestre depuis sa création en 1969 ». Il a  rappelé que l’illustre disparu fut le créateur de la danse « Cavacha » (machine ya kauka), c’est-à-dire dire une cadence particulière au « Drum » qui a façonné le contour de la rumba et de l’orchestre Zaiko Langa Langa et a influencé de nombreux drummers (les percussionnistes) congolais.

N’yoka Longo  a également relevé l’apport de Meridjo dans la rumba congolaise en général et dans l’orchestre Zaiko, en particulier, car « sa disparition est une grande perte pour le monde de la musique et de la culture en RDC mais également dans le monde entier », avant d’exprimer sa compassion à l’endroit de la famille biologique de l’illustre disparu, ainsi que de ses proches.

Né le 22 décembre 1953, originaire de Mangai dans le territoire d’Idiofa dans la province du Kwil, Jean-Marie a fait ses études à l’école Saint Jean Berckmans au camp Cito, l’actuel Camp Kauka, dans la ville de Kinshasa. C’est au sein du groupe Xavéri dont il était membre, qu’il commença son carrière en percussion, dans des soirées culturelles qu’organise le groupe.

Après ses études secondaires, son père l’envoie s’inscrire à l’Institut des techniques appliquées (ISTA), c’est qui n’a pas marché avec sa vision, décida, ainsi d’abandonner après quelques mois seulement, pour intégrer le groupe musical  Zaiko Langa Langa, à l’âge de 18 ans, signale-t-on. ACP/Fng/nig