Ituri : 11.875 candidats finalistes inscrits à l’Examen d’Etat

0
781

Bunia, 29 Août 2020(ACP).-La province éducationnelle Ituri I alligne 11.875 candidats finalistes inscrits pour la passation des épreuves de la hors session et la session ordinaire de l’examen d’Etat édition 2019-2020, a annoncé samedi l’inspecteur  principal provincial(IPP) Sosthène Chabishimbo Rushosha, lors d’une interview exclusive accordée à l’ACP dans son bureau de travail.

Il a précisé que ces candidats finalistes parmi lesquels 6.214 filles et 5.661 garçons seront répartis dans trente-deux centres dont trente-un disséminés à travers les trois territoires à savoir ; Irumu, Djugu et Mambasa et un centre à Kampala en République de l’Ouganda.

Concernant le niveau de préparatifs Sosthène Chabishimbo Rushosha a rassuré que toutes les malles contenant les items des épreuves de l’examen d’Etat sont déjà déployées dans les différents centres de passation mais également les matériels nécessaires pour l’organisation de cette évaluation nationale bref a-t-il dit le décor est planté pour accueillir les candidats finalistes dès le lundi 31 août 2020.

S’agissant du sort de candidats finalistes aussi bien du secondaire et du primaire qui étudient à Kampala  a-t-il poursuivi une  session spéciale de l’examen d’Etat et de Test national d’études primaires (TENAFEP) sera organisée en leur intention après le déconfinement de ce pays voisin mais a-t-il martelé cette session spéciale sera ponctuée par l’application du calendrier réaménagé des enseignements en faveur de cette catégorie de finalistes.

« Comme tous les autres élèves de la République Démocratique du Congo, nos concitoyens-là qui sont à l’étranger ils ont aussi droit à l’évaluation pour l’année scolaire 2019-2020. Et par conséquent, nous sommes dans l’obligation d’organiser une session spéciale pour eux le moment venu. Ils n’ont pas à s’inquiéter on pense eux ils passeront les épreuves de l’examen d’Etat en bonne et due forme pour clôturer leur année d’études comme finalistes aussi bien au niveau primaire et secondaire« , a-t-il dit.

L’IPP Sosthène Chabishimbo a expliqué que pour les élèves déplacés ils vont passer les épreuves dans leurs milieux d’accueil à l’instar de centres de Kilo et de Nizi du territoire de Djugu qui sont actuellement délocalisés dans la ville de Bunia pour de raisons d’ordre sécuritaires avant de renchérir »il n’y a personne qui va rater les examens. Tout le monde là où il se retrouve il pourra passer les examens dans le centre le plus proche ».

Aux candidats à ces épreuves il les a invités à les démystifier parce que a-t-il fait savoir elles sont les mêmes que les précédentes mais ils doivent impérativement se concentrer sur les études plutôt qu’aux pratiques à risque qui peuvent les conduire à un l’échec cuisant notamment le phénomène maquis, de sorties inutiles, la tricherie, se fier aux escrocs qui prétendent avoir des items ou de formules magiques.

Enfin aux parents Sosthène Chabishimbo a appelé ceux-ci à participer à l’organisation de ces épreuves par le paiement de frais fixés par l’arrêté de l’autorité provinciale et l’encadrement de leurs enfants pendant cette période afin qu’ils puissent passer les examens dans un climat de sérénité. ACP/CL/MPK