L’ONG ADSSE soutient le gouvernement congolais dans la lutte contre la propagation de la COVID-19

0
259

Kinshasa, 29 août 2020 (ACP).- Le Directeur Général de l’ONG, Association pour le développement social et la sauvegarde de l’environnement (ADSSE), Dr Augustin Kapika, a animé, vendredi, dans la commune de Kasa-Vubu à Kinshasa, un atelier de formation des prestataires de la prise en charge médicinale (PEC-MED),
pour appuyer le gouvernement congolais dans la lutte contre la propagation de la COVID-19.

Il a fait remarquer que la pandémie de la COVID-19 qui a envahi le monde, a détruit plusieurs pays sur le plan économique, social, sanitaire et autres. Selon lui cette formation est bénéfique aussi bien pour la population kinoise que pour le gouvernement congolais.

De son côté, le médecin chef de zone de Kintambo, Dr Nduse qui a pris part à cet atelier de formation, a invité les agents de sa municipalité à être assidus et actifs à cette formation afin de mieux exercer leur métier dans l’intérêt de la population kinoise.

 Ce médecin a invité les agents au respect des  gestes barrières dans leurs milieux de travail respectifs car, a-t-elle poursuivi,  le déconfinement, n’est pas la fin de la pandémie.

Elle a, à cet effet, remercié l’ADSSE pour sa participation à l’émergence de la RDC dans le domaine sanitaire, social et économique pour autant que la santé impacte tous les domaines de la vie humaine.

Cette ONG de droit congolais, créé à Bukavu, en 1997 évolue dans les domaines des urgences humanitaires, de développement durable et résilience ainsi que dans le domaine du social.

Dans son projet intitulé « La réponse humanitaire d’urgence en santé et Wash pour lutter contre la pandémie de COVID-19 à Kinshasa et dans la province de l’Ituri », mis en oeuvre dans une durée de 6 mois, soit du 25 juin au 24 décembre 2020, l’ADSSE vise à réduire le tôt de propagation et de la mortalité de la COVID-19, a fait savoir le coordonnateur de cette structure, Dr Pierre Kidasi.

Ce projet, poursuit-il, vise à renforcer la détection des cas suspects de COVID-19 à travers la surveillance et les tests laboratoire mais également, renforcer la communication et l’engagement communautaire pour réduire le risque de transmission de la COVID-19.

Les participants à cet atelier de formation ont remercié l’ONG ADSSE pour son attachement dans ce domaine de la santé tout en précisant que cette formation leur servira dans la détection des cas suspects de la COVID-19 ainsi que leur traitement au niveau de leurs zones de santé.

ACP/CL/MPK