Ituri : plaidoyer pour l’identification   des causes profondes de la crise sécuritaire

0
528

Bunia, 31 août 2020 (ACP).- Cheikh Hamza Oyoko, chercheur et enseignant d’université, a plaidé lundi à Bunia  pour qu’une étude scientifique à caractère sociologique et anthropologique soit menée pour déceler les causes profondes des crises périodiques et séquentielles dans la province de l’Ituri.

 Lors d’une interview exclusive accordée à l’ACP, Il a déclaré que cette étude va aider à dégager parmi les variables politiques, sociologiques, économiques, anthropologiques lesquelles sont la plus citée comme cause principale de la crise sécuritaire de l’Ituri.

« Il serait donc impérieux qu’une étude scientifique à caractère sociologique et anthropologique soit menée pour entrer en profondeur dans les pesanteurs qui conditionnent l’éclatement  des crises en Ituri », a t il souligné, avant de souligner que cette démarche permettra ainsi de prevenir de nouvelles crises dans la province.

Cheikh Hamza Oyoko a estimé nécessaire que l’Université de Bunia (UNIBU) et autres institutions de l’enseignement supérieur et universitaire soient mises  à contribution pour  un travail en synergie  sur cette question.

 Devant le manque de franchise observé dans le chef des acteurs clés de la crise sécuritaire, a-t-il affirmé, il est temps que les chercheurs prennent leur responsabilité pour appréhender les vraies causes  de cette crise.

Dans son récent ouvrage intitulé » la circulation illicite des armes de guerre en territoire de Djugu de 2019 à 2020″, Cheikh Hamza Oyoko relève quelques principaux facteurs à la base de la crise sécuritaire de cette entité à savoir ; l’absence de l’autorité de l’État, la circulation illicite des armes légères et de petits calibres, la manipulation politique et  éthnique, souligne-t-on. ACP/FNG/May/NKV/MNI