Haut katanga : interdiction  de circulation de tout véhicule avec inscription laissez-passer à Lubumbashi

0
571

Lubumbashi, 01 Septembre 2020 (ACP).-Le maire de Lubumbashi, Ghislain Robert Lubaba Buluma, a, au cours d’une réunion de sécurité tenue lundi, interdit de manière formelle la circulation de tout véhicule avec inscription laissez-passer, car cela constitue un manque à gagner au trésor public et un motif qui couvre les malfaiteurs.

Cette décision s’inscrit dans la logique de la maximisation des recettes du trésor public, de la sécurisation des personnes et de leurs biens a indiqué l’autorité urbaine, qui a par ailleurs, relevé le fait que les malfaiteurs ont toujours utilisé cette inscription comme mobile dans le but de faire passer les armes et autres stupéfiant en vue de commettre leurs forfaits d’une part et d’autre part, échappé au paiement de certaines taxes urbaines, une situation qui constitue un manque à gagner pour le trésor public.

Début de la campagne de sensibilisation contre les laissez-passer irréguliers

La Police de circulation routière (PCR) à Lubumbashi a procédé lundi 01 septembre 2020 au lancement de la campagne de sensibilisation d’une semaine contre les véhicules qui roulent avec des laissez-passer irréguliers à Lubumbashi.

En effet, cette opération spéciale se déroule en deux phases. La première consiste au retrait de laissez-passer irréguliers collés aux véhicules et  la deuxième au retrait de fanions non conformes à la réglementation en la matière et à l’interpellation des véhicules sans plaque d’immatriculation.

Selon le commandant de la PCR  Lubumbashi, le colonel Jean Claude Kapalanga, cette opération s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la criminalité à Lubumbashi. Il a, à cette occasion, recommandé aux policiers de circulation routière l’ordre, le respect, la discipline et à ne pas s’adonner au trafic d’influence.  ACP/Awa