Thomas Luhaka désapprouve toute procédure judicaire contre un établissement de l’ESU

0
538

Kinshasa, 01 septembre 2020 (ACP).- Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire(ESU), Thomas Luhaka Losendjola, désapprouve les procédures judiciaires diligentées contre les établissements publics de son secteur par son personnel ou par  un étudiant.

 Dans un communiqué qui porte sa signature, rendu public lundi, Le ministre de  ESU note que «Depuis un temps, j’observe une recrudescence des procès  ainsi que diverses procédures judiciaires diligentés contre les établissements de l’Enseignement supérieur et universitaire sous l’initiative du personnel et même des étudiants». il  rappelle aussi  les prescrits du «Vade mecum»  du gestionnaire d’une institution de l’ESU.

Le  chapitre XXIV de ce texte, 3ème  édition sur la discipline, stipule en son point 4, que «l’autorité qui fait perdre un procès à son établissement à cause de sa négligence avérée, de son insouciance  et de son ignorance  de la loi conduisant à un manque de patriotisme caractérisé, se verra sanctionné sévèrement,  allant jusqu’à la révocation».

Selon le ministre de l’ESU, l’étudiant qui, sans se conformer aux instructions académiques, traîne en justice une autorité académique ou un enseignant pour un problème lié aux évaluations, doit être exclu de l’Enseignement supérieur et universitaire.

 Il en est de même pour l’agent qui traine son établissement, son supérieur, son collègue ou son subalterne en justice, à la police ou à un service de sécurité, sans en avoir épuisé toutes les voies de recours internes à l’Enseignement supérieur et universitaire.

Thomas Luhaka appelle, à cet effet, l’ensemble du personnel  de l’ESU au patriotisme et à l’observance stricte de cette disposition réglementaire. ACP/Awa