La Covid-19 perturbe les traitements du paludisme et du VIH/Sida dans certains pays touchés

0
1248

Kinshasa, 02 sept. 2020 (ACP).- Le nouveau coronavirus a perturbé les traitements du paludisme et du VIH/Sida dans certains pays touchés par cette pandémie, rapporte l’OMS.

Selon la source, les pays touchés par la Covid-19 ont connu en moyenne des interruptions dans la moitié d’un ensemble de 25 services étudiés. Les domaines les plus fréquemment perturbés sont la vaccination systématique.

Près de 70% des services de proximité ont été touchés, mais aussi le diagnostic et le traitement des maladies non transmissibles (69%), la planification familiale et la contraception (68%), le traitement des troubles mentaux (61%), le diagnostic et le traitement du cancer (55%).

Les pays ont également fait état de perturbations dans le traitement du paludisme (46%), de tuberculose (42%) et le traitement antirétroviral (32%).

Certains domaines des soins de santé, tels que les soins dentaires et la réhabilitation, ont pu être délibérément suspendus conformément aux protocoles gouvernementaux, l’interruption de nombreux autres services devrait avoir « des effets néfastes sur la santé de la population à court, moyen et long terme ».

Par ailleurs, 76% des pays ont fait état d’une réduction de la fréquentation des soins ambulatoires en raison d’une baisse de la demande et d’autres facteurs tels que le blocage et les difficultés financières. Le facteur le plus souvent cité du côté de l’offre est l’annulation de services électifs (66%).

Parmi les autres facteurs signalés par les pays figurent le redéploiement du personnel pour assurer la relève de Covid-19, l’indisponibilité des services en raison des fermetures et les interruptions de l’approvisionnement en matériel médical et en produits de santé. ACP/ZNG/KJI