La SOCAP/ASBL salue la fermeture des ports privés illégaux et clandestins

0
361

Kinshasa, 02 Septembre 2020 (ACP).- La Société civile des avocats de la population congolaise (SOCAP/ASBL), a salué, dans une déclaration dont copie parvenue mardi à l’ACP, la fermeture des ports privés illégaux et clandestins, tel que décidé lors de la 46ème réunion du Conseil des ministres, tenue vendredi 28 août 2020, sous la présidence du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

 Pour son coordonnateur national, Jean-Bosco Lalo Kpasha, la SOCAP a, après débat avec les « Teams Leaders » et  ses coordonnateurs provinciaux, dégagé plusieurs points positifs de cette réunion.

Il s’agit du règlement des cotisations de la RDC auprès des organisations internationales, la décision sur les ports privés illégaux et clandestins, en attendant sa mise en œuvre, le projet de justice numérique et le renforcement de l’Etat de droit, le rapatriement des recettes des entreprises minières, ainsi que la candidature du Pr. Rémy Ngoy Lumbu à la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples.

M. Lalo a sollicité l’implication personnelle du Chef de l’Etat pour que les normes de la SADC et du COMESA soient appliquées sans tarder dans toutes nos frontières, afin d’éviter la fraude et d’autres pratiques illégales, d’éradiquer définitivement le phénomène des milices et des groupes armés qui deviennent monnaie courante en RDC.

Il a plaidé pour que le gouvernement de la République décrète simplement la gratuité du test de la Covid-19 en faveur des voyageurs locaux et d’encourager les agents de l’ordre à exercer leur travail conformément à la loi. Créée  le 28 février 2020, la SOCAP milite pour l’auto-prise en charge de la population congolaise. ACP/ODM/KJI