Lancement de l’atelier résidentiel relatif à l’examen des besoins des administrations

0
206

Kinshasa, 02 septembre 2020 (ACP).- La ministre de la Fonction publique, Yollande Ebongo Bosongo a lancé mercredi à Kinshasa, l’atelier résidentiel relatif à l’examen des besoins des administrations en vue de la détermination des modules et l’élaboration du plan de formation de 1.500 agents de carrière des services de l’Etat, au niveau central et provincial des ministères pilotes.

Cet atelier de 14 jours, a dit la ministre Ebongo, a pour objectif global de contribuer au processus de renforcement des capacités des agents de l’Etat dans les ministères pilotes dans le cadre de la reforme et modernisation de l’administration publique du pays.

Il a également pour mission de compiler les données sur les lacunes des agents et de les regrouper statistiquement en besoins des formations, identifier les types des modules des formations conformément aux besoins exprimés et élaborer la cartographie nationale des besoins exprimés par les ministères cibles à savoir,  les ministères du Budget, du Plan, de la Fonction publique, des Finances, du Portefeuille, de la Décentralisation et celui de Relation avec le Parlement.

Selon la ministre, ces objectifs permettront d’atteindre les résultats qui sont notamment les données sur les lacunes des agents compilés et besoins des formations statiquement regroupés.

Mme  Yollande Ebongo Bosongo a souligné la nécessité d’approcher l’observatoire de la surveillance de la corruption et de l’éthique professionnelle ainsi que la lutte contre la corruption et les antivaleurs, maillon faible dans la chaine de formation des agents et fonctionnaires de l’Etat.

La ministre Ebongo a exhorté les participants à se mettre au travail tout en respectant les mesures barrières afin de lutter contre la pandémie de la COVID-19.

Tout en rappelant que l’agent a droit à la formation professionnelle tout au long de sa carrière, elle a souligné que celle-ci est assurée par l’Etat dans les conditions fixées par le règlement d’administration,  avant d’indiquer que cette formation de renforcement des capacités est rendue  possible grâce à la stratégie commune convenue entre le ministère de la Fonction publique-ENA et le secrétariat national de renforcement des capacités (SENAREC).

Ce dernier a formé 1.500 agents des administrations publiques tant centrales que déconcentrées ainsi que celles des provinces du Lualaba, Kasai central et Sud Kivu.

 ACP/ZNG/KJI