Les responsables de tutelle appelés à résoudre les problèmes de l’Institut national pour aveugles de Mont Ngafula

0
756

Kinshasa, 02 septembre 2020 (ACP).- Le coordonnateur et préfet de l’Institut national pour aveugles de Mont Ngafula, Jean Mulumba wa Mulumba, a lancé, au cours d’un entretien mercredi avec l’ACP, un SOS  aux  responsables de la tutelle de cet établissement pour  apporter, dans le meilleur délai,  des solutions idoines susceptibles  de sauver cet institut confronté à de nombreuses difficultés.

Selon Jean Mulumba wa Mulumba, ce centre qui, à sa création en 1972, fonctionnait grâce aux subventions versées par la fondation Marie Antoinette Mobutu, est devenu un établissement public placé sous la tutelle des ministères de l’Enseignement primaire et celui des Affaires sociales  mais depuis la démocratisation.

Le responsable de l’institut a révélé que les frais de fonctionnement tombent à compte gouttes et l’équipe dirigeante se trouve dans l’incapacité de faire face aux problèmes inhérents aux activités quotidiennes.

Parmi les problèmes qui minent cet institut, il y a notamment le délabrement des infrastructures ,le manque du matériel didactique et l’insuffisance de fournitures scolaires, la non mécanisation du personnel enseignant et  médical, le manque de moyen de transport etc.

Créé  en faveur des aveugles de l’Afrique centrale et ceux de la RDC, cet institut est une école de l’Etat, une institution socio-éducative avec comme objectifs principaux l’éducation et l’instruction des enfants aveugles, la formation scolaire et le reclassement des aveugles adultes pour leur intégration socioprofessionnelle. On y encadre également des enfants en situation d’handicap et des enfants abandonnés.

Pour les enfants aveugles, ils sont regroupés dans les filières ci-après : réadaptation, apprentissage Braille, le tricotage, la vannerie tandis que pour les sections ordinaires  les élèves suivent les cours dans les sections commerciales, scientifiques, coupe et couture, latin-philo, pédagogie générale et enfin l’électricité. Chaque année,  les enfants participent aux examens de fin de cycle primaire et à la session de l’Examen  d’Etat.

 ACP/ZNG/KJI