Quatorze candidats affrontent Magufuli dans la course à l’élection présidentielle en Tanzanie

0
402

Kinshasa, 02 sept. 2020 (ACP).- Quelques 14 candidats dans la course à l’élection présidentielle en Tanzanie vont affronter le Président actuel, John Magufuli, ont annoncé mercredi les médias locaux, ajoutant que ce  début de la campagne marque la fin d’une interdiction générale de l’activité politique par l’administration de Magufuli les activités politiques, y compris les rassemblements, limitant les politiciens à leurs circonscriptions respectives en juin 2016.

Lors d’un rassemblement vendredi dernier du principal parti d’opposition, le leader du Chadema, Tundu Lissu l’a accusé de vouloir museler ses adversaires. « Au cours des 5 dernières années, depuis l’arrivée au pouvoir de Magufuli, nos relations avec les autres pays ont été ruinées ».

 Cette première réunion électorale intervenait un mois tout juste après le retour de M. Lissu d’Europe où il avait subi plusieurs opérations chirurgicales et dû s’astreindre à une longue convalescence. Cet ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats avait été blessé de plusieurs balles en septembre 2017 à son domicile de Dodoma, après avoir participé à une session parlementaire.

Les partis d’opposition ont dénoncé par avance un scrutin inéquitable, en affirmant que certains de leurs candidats avaient à tort été rejetés par la Commission électorale et pour certaines victimes de violences physiques.

John Magufuli est en poste depuis 2015 alors que son parti est au pouvoir depuis plus de 40 ans. Le chef de l’Etat a promis d’augmenter les recettes du tourisme et de créer huit millions d’emplois pour stimuler le PIB. Les partis d’opposition ont dénoncé par avance des élections qu’ils qualifient d’inéquitable. Mais leur désunion pour le prochain scrutin du 28 octobre pourrait largement jouer en faveur du président sortant. ACP/ZNG/KJI/JLL/CKM