Lutte contre la pollution de l’air : la délocalisation de l’usine MINOCONGO exigée à Ngaliema

0
656

Kinshasa, 03 septembre 2020 (ACP).- Les habitants du quartier GB dans la commune de Ngaliema exigent la délocalisation de l’usine  MINOCONGO devenue la source des plusieurs problèmes de santé  suite à la pollution de l’air dégagée par cette unité  de production.

Selon certains habitants qui se sont confiés jeudi à l’ACP, «MINOCONGO»  cette usine spécialisée dans la fabrication de farines de semoule, de maïs et dans l’élevage des bétails devrait être délocalisée pour mettre la population environnante à l’abri notamment de la respiration de la poussière qu’elle dégage en longueur de journée.

 «Nous ne pouvons plus mes filles et moi passer du temps dehors sur notre veranda pour prendre de l’air, par crainte d’attraper le rhume, la grippe et d’autres maladies» a déclaré   Jeanine, une jeune femme et mère deux enfants habitant les environs.

Les meubles, les habits, les assiettes ne sont pas épargnés  face à cette situation, car la poussière se repend jusqu’à l’intérieur des maisons, rendant ainsi les meubles insalubres à tout moment.

 En plus de la pollution de l’air, les grands camions de  cette usine sont aussi à la base de la détérioration récurrente de la voierie dans cette contrée, principalement sur la route comprise entre le  rond-point Safricas  et le super marché Shoprite.

Selon certains anciens habitants du quartier GB, l’usine MINOCONGO fait partie des premiers établissements  ayant occupé cette partie de la capitale avant qu’elle ne soit transformée en un boom immobilier durant ces dix vingt dernières années. Situation  occasionnée par  le lotissement incontrôlé des terres et le manque d’une politique urbanistique rigoureuse.

L’autorité urbaine devrait se servir de ce cas pour revoir son plan de modernisation de la ville et  renforcer les mesures de protection de l’écosystème en RDC. ACP/Kayu/ODM/Awa/NKV