Nécessité de multiplier la vulgarisation de la loi interdisant les mariages d’enfants pendant la COVID-19

0
220

Kinshasa, 03 sept. 2020 (ACP).- Mme Léonie Kazala, défenseuse des droits de la femme et de la jeune fille, a exprimé mercredi lors d’un entretien avec l’ACP, la nécessité de multiplier des campagnes de vulgarisation de la loi interdisant les mariages d’enfants pour minimiser, voire éradiquer dans la société congolaise ces pratiques odieuses pendant cette période caractérisée par la COVID-19.

Selon Mme Kazala, les conséquences socioéconomiques néfastes consécutives à cette pandémie, poussent certains parents à recourir a ce type d’unions conjugales afin de se débarrasser du «fardeau familial».A cela, a-t-elle poursuivi, s’entremêlent les pesanteurs culturelles  liées à la tradition qui servent de terrain fertile pour ce comportement.

Cette actrice sociale a, à cet effet, exhorté les ministres nationaux et provinciaux ainsi les structures ayant la mission principale d’encadrer les enfants, de s’assumer et d’intensifier des campagnes  de sensibilisation et des sessions de formation dans le but d’éveiller la conscience de cette catégorie des personnes et de renforcer leurs capacités en termes des connaissances, de protection et de défenses de leurs droits. ACP/Kayu/ODM/Awa/NKV