Report du procès de l’ex-président soudanais Omar el-Béchir au 15 Septembre

0
254

Kinshasa, 03 septembre 2020 (ACP).- Le procès de l’ex-président soudanais Omar el-Béchir, de nouveau reporté, est prévu le 15 septembre, selon une annonce faite mardi par le président du tribunal cité mercredi par des médias étrangers. D’après ces sources, l’audience va décider du sort d’Omar el-Béchir et 27 autres personnes, accusés d’avoir renversé le gouvernement démocratiquement élu du Premier ministre Sadek al-Mahdi il y a 31 ans.

Ce procès est inédit dans le monde arabe, où jamais l’auteur d’un putsch réussi, n’avait jusqu’alors été jugé, ont fait savoir ces mêmes sources. Tag al-Din Banaga, avocat de la défense, a dénoncé un procès anticonstitutionnel, dès lors que le jugement a lieu devant un tribunal spécial.

Nous avons déposé une requête sur laquelle nous insistons et qui est liée à la création du tribunal lui-même : le document constitutionnel qui régit la période de transition stipule qu’il n’y ne devrait pas y avoir de tribunaux spéciaux. Cependant, il (Omar el-Béchir) est pourtant jugé devant un tribunal spécial avec toutes les procédures relatives aux tribunaux spéciaux, et ceci est pour nous une violation du document constitutionnel a-t-il laissé entendre.

Cet avocat souligne qu’il apprend sur le Twitter du ministère de l’information, que cette requête a été rejetée par le tribunal. Tweet du ministère de l’information du gouvernement de transition : » La demande de la défense du président déchu, concernant l’arrêt de la procédure a été rejetée. » Âgé de 76 ans, Omar el-Béchir a été destitué par l’armée en avril 2019, après des mois de révolte populaire. Le président déchu et plusieurs des accusés, parmi lesquels ses anciens vice-présidents Ali
Osman Taha et le général Bakri Saleh, risquent la peine de mort. ACP/Kayu/ODM/Awa/NKV