Andy Magloire Mfutila ambitionne de redorer le blason de Sanga Balende

0
484

Kinshasa, 04 septembre 2020 (ACP).- Le nouvel entraîneur de Sa Majesté Sanga Balende de Mbuji-Mayi, Andy Magloire Mfutila ambitionne de redorer le blason de Sanga Balende et de le replacer sur orbite, a-t-il déclaré, vendredi dans un entretien accordé à l’ACP.

L’entraineur Andy Magloire Mfutila a fait savoir que c’est depuis quelques semaines qu’il est à Kinshasa en pleine période de recrutement, en vue de détecter des talents avec lesquels il ambitionne de rebâtir cette formation et de faire revivre les Banjelu ne Basantu (les Anges et les saints) comme à ses beaux vieux moments de gloire, ajoutant que « C’est la joie de retrouver un club au niveau du pays après l’expérience que nous avons vécue hors des frontières nationales plus précisément au Rwanda. En même temps, nous vivons en nous le sentiment d’un travail au goût d’inachevé après notre passage en 2014, période à laquelle, ensemble avec tout le staff technique,  nous avions réussi à qualifier l’équipe aux play-offs. Malheureusement, notre mission n’était pas arrivée à terme à cause des incompréhensions créées par les dirigeants de l’époque. A l’instant, nous revoici de retour au sein de la famille  rouge et or pour répondre à la demande et aux besoins du comité actuel, jeune et dynamique qui tien à redorer le blason  terni de Sanga Balende et de redresser l’image de cette formation, fleuron de la province du Kasaï Oriental et un des clubs ténors du pays ». Sanga Balende reste, jusqu’à preuve du contraire une grande équipe qui a connu des moments difficiles et sombres. Nous espérons qu’avec enthousiasme, en qualité de responsable technique, nous sommes revenus pour recaler et redresser la tendance.

Nous n’avons pas vu l’équipe jouer la saison dernière. Mais nous fiant aux statistiques qui ont placé Sanga Balende dans la zone des relégables pendant une très longue période du championnat, nous estimons que les nerfs des sympathisants de cette formations ont beaucoup souffert.  Il y a certes des raisons qui ont milité à cette descente aux enfers. Et ces raisons se retrouvent à tous les niveaux  où rien ne peut être dissocié tant au niveau des joueurs, des entraîneurs, des dirigeants et tous des supporteurs. A chaque chose, malheur est bon. L’équipe a frôlé la relégation. Tout compte fait, c’est une bonne leçon que nous avons eue. Après l’autopsie de la situation et en corrigeant toutes ces failles et toutes les insuffisances constatées, il y a de bonnes raisons d’entrevoir l’avenir en rose. A nous d’anticiper en bon visionnaire pour replacer Sanga Balende sur orbite, a-t-il conclu tout en indiquant qu’il en est encore pour quelques jours avant de regagner Mbuji-Mayi, la ville diamantifère pour jonction avec le groupe des joueurs en préparation avec l’entraîneur-adjoint Ndonda Mopao. Pour rappel, Andy-Magloire Mfutila qui est à son 2ème  mandat à Sanga Balende s’est réfusé de donner  la durée de son contrat. « L’essentiel est que j’y suis et que j’y travaille comme les veulent les dirigeants de l’équipe », a tranché ce technicien qui,  au passé, a entraîné les équipes comme Sodigraf, V.Club, Daring Club Motema Pembe, Mazembe et les Diables noirs de Brazzaville sans oublier le Rayon Sport du Rwanda.

A son passage à la tête de Simba de Kolwezi comme entraîneur, cette équipe est, et reste la toute première qui, en 2018, avait réussi à infliger une défaite à Mazembe dans son temple de la commune de Kamalondo avant de perdre cette rencontre sur tapis vert. ACP/Fng/nig