La faiblesse du réseautage féminin : un handicap à l’épanouissement de la femme

0
262

Kinshasa, 04 septembre 2020 (ACP).- La faiblesse du réseautage féminin est une de causes de la faiblesse de l’épanouissement de la femme au sein de la société, a indiqué vendredi le président de l’ONG «Les femmes ambitieuses »  dans la commune de Ngiri- Ngiri, Yves Tungila, au cours d’un entretien avec l’ACP.

Pour M.Tungila, les femmes africaines ont la possibilité d’établir en ce temps critiques, une culture collective d’excellence et d’espoir pour l’honneur de l’Afrique et de leurs pays respectifs. Mais pour y  arriver, a-t- il  souligné, elles doivent développer une identité de leader  afin d’accomplir leur potentiel ainsi que leur mission.

« Le changement commence par une prise de décision de sortir de sa zone de confort,  en vue de refuser le bon quand le meilleur est disponible. C’est aussi être prêt à payer le prix  pour réussir tout en maintenant des valeurs positives » a soutenu M.Tungila, soulignant que la  réussite est un processus qui nécessite d’accepter de prendre du temps pour obtenir ce que l’on désire.

Le président de cette structure a, à cet effet, encouragé les femmes qui ont déjà  réussi à créer  des ponts et des opportunités pour détecter des talents féminins dans les universités, les plateformes d’affaires des femmes, voire dans la rue en lançant des concours  accompagnés des prix d’excellences et en finançant   de rencontres de mentorat et des études ou des participations des femmes africaines à des rencontres de haut niveau à l’étranger. ACP/Fng/nig