Le Premier ministre japonais explique au SG de l’ONU  sa décision de démissionner

0
635

Kinshasa, 04 septembre 2020 (ACP).- Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, dans une conversation téléphonique jeudi avec le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, lui a expliqué sa décision de démissionner pour des raisons de santé, ont rapporté vendredi les médias internationaux, citant le ministère des Affaires étrangères.

Selon le ministère des Affaires étrangères, M. Abe a aussi saisi cette occasion pour souligner l’importance pour son pays à travailler et à coopérer avec les organisations internationales dans le cadre des efforts mondiaux contre la pandémie de nouveau coronavirus.

De son côté, le secrétaire général de l’ONU a exprimé l’espoir que le Japon poursuive sa collaboration dans la lutte contre ce fléau, a ajouté le ministère. M. Abe a annoncé sa décision de démissionner la semaine dernière en raison d’une maladie intestinale.

Un séisme de magnitude 5 ressenti dans la préfecture de Fukui, pas d’alerte au tsunami

Par ailleurs, un séisme de magnitude 5 a été ressenti vendredi dans le district de Reihoku situé dans la préfecture japonaise de Fukui (ouest), selon l’Agence météorologique japonaise.

Aucune alerte au tsunami n’a été émise pour l’heure. Le tremblement de terre s’est produit à 09H10 heure locale (00H10 GMT). Son épicentre, d’une profondeur de 10km, a été initialement localisé par 36,1 degrés de latitude Nord et 136,2 degrés de longitude Est.

Dans certaines parties de la préfecture, le séisme a atteint une intensité de 5 sur l’échelle d’intensité sismique japonaise de Shindo graduée de 0 à 7. ACP/Fng/nig