Le processus de démobilisation des miliciens FRPI examiné par le Comité de suivi du STAREC

0
250

Kinshasa, 04 septembre 2020 (ACP).- Les membres du Comité de suivi du Programme de stabilisation et reconstruction des zones sortant des conflits armés(STAREC) ont examiné, jeudi, les questions relatives au processus de démobilisation des miliciens de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI), lors d’une réunion présidée par  le vice-Premier ministre, ministre du Plan et  présidente du comité de suivi du STAREC ,Elysée  Munembwe en son cabinet de travail.

 

Selon le service de presse du ministère du Plan qui l’a indiqué, dans un  communiqué remis, vendredi, à l’ACP, les participants à la réunion ont convenu de l’urgence de débloquer un million USD afin d’éviter  le retour des combattants FRPI à la brousse et la reprise des hostilités.

Le vice premier ministre, ministre du Plan Elysée Munembwe, souligne la même source, a indiqué que le projet de loi d’amnistie est  prêt pour être transmis au Parlement en vue de son adoption. Elle a également  fait état de l’approche Désarmement, Démobilisation et Réinsertion(DDR) communautaire des miliciens, dans le cadre de la mobilisation des ressources DDR qui devra être mise en œuvre en collaboration avec des gouverneurs des provinces concernées par la problématique  des milices à démobiliser.

 

Les participants ont, en outre,  harmonisé  leurs  vues sur les questions qui impactent le processus de démobilisation à savoir la prise en charge des miliciens, les préalables à la démobilisation (la loi d’amnistie, la question des grades et la libération des prisonniers emblématiques), et la mobilisation des ressources.

Outre le vice-Premier ministre, ministre du Plan, la réunion a connu  la participation  du ministre des Droits humains, de  la ministre près le Premier ministre, du vice-ministre au Plan, des délégués du ministère de la Défense Nationale et Anciens Combattants ainsi que  du  gouverneur de la province de l’Ituri, des membres du secrétariat technique du Programme STAREC et des experts du ministère du Plan. ACP/Fng/nig