Tshopo : le gouverneur de province  dresse un  état de lieu de la province

0
358

Kisangani, 04 septembre 2020 (ACP).- le gouverneur de province de la Tshopo Louis Mari Wale Lufungula, a animé mercredi une conférence de presse  au cours de laquelle il a dressé un état de lieu actuel  de la province, en présence des membres du gouvernement provincial ainsi que ceux de son cabinet.

Plusieurs questions ont été abordées notamment  la  situation sécuritaire, sociale,  politique et  sanitaire de la province. Le chef de l’exécutif provincial,  qui  s’est félicité de la restauration de l’autorité de l’état dans son  entité, s’est réjoui de  la réduction sensible du banditisme urbain et des cambriolages des motos.  Il a rassuré que le gouvernement provincial a déjà acquis des équipements  sanitaires notamment  des  scanners,  du  matériel de dialyse et autres.

Au sujet de  la situation politique  marquée   par une crise institutionnelle  dans la  province, Louis Mari Wale Lufungula, a   indiqué que toutes les accusations faisant de lui un détourneur des deniers public de la province ne sont pas fondées.

Lors de son avènement à la tête de la Tshopo, l’autorité provinciale a déclaré qu’il avait réuni le directeur provincial de la BCC et le gérant de la Rawbank pour connaitre ce qui était logé dans le compte de la province.

A la Rawbank a-t-il dit, il avait trouvé  dans le compte de la province la somme de 1.753 USD et moins de 112.000.000 CDF et à la BCC, il y avait 24 millions CDF et 27.000 USD.

Concernant le financement de FONER, il a affirmé que le gouvernement provincial avait remis un devis au directeur provincial  de cette  structure  qui a remis  le financement à la cellule infrastructures de l’ITPR qui a  confié le marché   à la société chinoise Zengwei, pour la réhabilitation de quelques tronçon routiers. «la commission économique et financière (ECOFIN) de l’assemblée provinciale a eu à vérifier l’utilisation de ces fonds», a souligné l’autorité provinciale.

Pour ce qui est de la gestion de fonds généré par l’opération de vente des plaques d’immatriculation des motos, le premier citoyen de la Tshopo a indiqué que le gouvernement provincial avait commandé 25.000 plaques  dont  8.750  ont  été vendues à 35 USD.

Une bonne partie  de ces plaques  a été achetée à crédit  par l’Assemblée provinciale, qui n’a pas encore honoré la facture. Dans ce 35 USD, a-t-il ajouté, 15$ revendait au fournisseur, 5$  aux intervenants dans l’opération, et le reste pour le compte du gouvernement provincial dont fonds est logé à la Banque of Africa(BOA).

Parlant de la gestion de fonds de lutte contre la Covid-19, le gouverneur de province affirme avoir reçu la somme de 150.000 USD du gouvernement central pour la riposte, et non 540.000 USD comme certaines langues  le prétendent. Quant  au crédit obtenu  de la FBNBANK, Louis Mari Wale Lufungula a  soutenu qu’il  a permis au gouvernement provincial de réaliser plusieurs travaux d’intérêt commun, dont certains sont en cours d’execution. ACP/Fng/NIJ