La RDC envisage de produire de l’électricité à partir du gaz issu de l’exploitation du pétrole

0
654

Kinshasa, 06 septembre 2020 (ACP).- Les ministres réunis en Conseil sous la Présidence du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, ont  approuvé le projet relatif à la production et à la commercialisation de l’électricité obtenue par la transformation du gaz naturel qui s’échappe de l’exploitation des hydrocarbures par le Groupe PERENCO-REP, a indiqué dans son compte-rendu, remis samedi à l’ACP, le porte-parole du gouvernement,  ministre d’Etat, ministre de la Communication et Médias, Jolino Makelele.

Selon le porte-parole du gouvernement,  le rapport de la commission ad hoc présenté à la 47ème réunion dudit Conseil par le ministre d’Etat, ministre des Ressources Hydrauliques et de l’électricité, Eustache Muhanzi,  a réaffirmé la nécessité de réalisation de ce projet et rassuré qu’elle se fera dans le strict respect de la loi relative au secteur de l’électricité et sous l’autorité du ministre ayant les Ressources Hydrauliques et Electricité dans ses attributions.

Ce rapport a également affirmé que l’approbation de l’Avenant n°9 (régissant la recherche et l’exploitation des Hydrocarbures dans la zone terrestre de la RDC) moyennant clarification des dispositions sur la production et la commercialisation de l’électricité, va se faire conformément à la loi sur le secteur de l’Electricité.

La société PERENCO est une société franco-britannique spécialisée dans l’exploitation de gisements pétroliers de champs matures. Elle exploite le pétrole congolais à Muanda, dans la province du Kongo central, au sud-ouest de la RDC.

Elle est activement engagée dans la promotion de la transparence au sein du secteur des ressources énergétiques au titre de membre du comité exécutif de l’ITIE-RDC (Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives).

En effet, les gaz brûlés dans les torchères sont  polluants de l’atmosphère. En ces temps de lutte contre le changement climatique, leur transformation en électricité pourrait contribuer à accroître l’offre de cette énergie.

La commission ad hoc  était composée des ministres du Plan, du Budget, de  l’Intérieur et Sécurité, de la  Coopération Internationale et Intégration régionale, de la  Décentralisation, des Ressources Hydrauliques et Électricité, des  Hydrocarbures, de  l’Environnement, de la Justice, de la  Recherche Scientifique, de la  Communication et des Médias, des Affaires Sociales et de l’ESU ainsi que de juristes de la Présidence de la République et de cabinet du Premier ministre.

Tenue à Kinshasa de la 1ère  réunion des ministres de l’Industrie de la CEEAC

Le Conseil  des ministres a autorisé la tenue du 21 au 25 septembre 2020 à Kinshasa de la 1ère  réunion des ministres de l’Industrie de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale, (CEEAC), avec la possibilité de proposer son déroulement par vidéo conférence en considération des contraintes sanitaires dues à la COVID-19 et celles liées au budget.

Parlant au nom du ministre de l’Industrie empêché, le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa Tongba  a fait savoir que ces assises seront consacrées à l’examen et à l’adoption du Plan de Développement Industriel de l’Afrique Centrale (PDI-AC) pour la décennie 2021-2031, à l’instar de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) et du  Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA).

Le thème Central de ces assises est «Faire du Secteur manufacturier le principal moteur de la transformation structurelle des économies de l’Afrique Centrale, de leur arrimage à l’économie mondiale et d’une prospérité partagée». Un état de besoin a été proposé au Conseil des ministres à ce sujet.

La réunion ministérielle est prévue le 25 septembre  et sera précédée des travaux du Comité des experts. ACP/CL/Fmb