Sankuru : lancement à Lodja des épreuves de l’EXETAT édition  2019-2020

0
447

Lodja,   07 septembre 2020 (ACP).- Le ministre provincial de l’Intérieur du Sankuru, Jean Claude Mukokole a lancé lundi,  aux environs de 9h00, dans l’enceinte de l’Institut Londa, la session ordinaire de l’Examen d’État édition 2019-2020   « Ces épreuves sont conformes au programme, n’ayez pas  peur, ayez confiance en vous-même »,  a dit Jean Claude Mukokole, ministre provincial de l’Intérieur.

L’inspecteur Principal Provincial Wikha Gabriel a, pour sa part, déclaré : « Quatre jours durant nous avons entre nos mains la responsabilité de la jeunesse du Sankuru et la réputation de notre province. Cela nous interpelle tous au bon sens, au charisme et à l’équité. Soyons tous unis pour décourager les anti-valeurs qui avalise la réputation de notre province ».

S’adressant aux élèves, il leur a fait voir que les quatre jours résument leur dure labeur de la première année primaire jusqu’à ce  jour, avant de les exhorter d’éviter la complaisance, l’indiscipline, la distraction et la fraude, de produire un travail individuel, d’ éviter les laboratoires et les copies de main de  l’extérieur. « Que chacun compte sur ses propres efforts », a-t-il martelé.

De son côté, le Directeur Provincial de l’EPST, Grégory Boloma, a  rendu un vibrant hommage au Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, initiateur de l’Etat de droit et de la gratuité de l’enseignement de base, pour le maintien de la paix en RDC  et sa ferme détermination d’avoir tenu à sa parole pour l’organisation des épreuves certificatives sur toutes l’étendue du territoire national, malgré la persistance de la pandémie de la COVID-19.

Il a également salué, le ministre  de l’EPST, Willy Bakonga, pour avoir matérialisé  la vision du Chef de l’Etat dans le sous secteurs de l’éducation et le gouverneur de la province du Sankuru Joseph Stéphane Mukumadi pour sa disponibilité malgré la surcharge de son agenda, à honorer cette session d’Examen d’État par sa présence à la cérémonie du lancement de ces épreuves.

Toutefois, il a déploré le délabrement avancé des bâtiments de l’Institut Londa, école choisie pour le lancement, avant de  demander une aide financière de l’exécutif provincial pour la réhabilitation de ce bâtiment.

Il a enfin, invité les finalistes à démontrer ce qu’ ils valent sur le plan scientifique avant de l’es exhorter à se consacrer au travail, sans tenir compte de pseudo laboratoires, de l’appui extérieur. Rappelons  que la province éducationnelle du Sankuru à 64 centres de passation des examens, dont 12 centres dans la cité de Lodja.

ACP/ SAMY Disashi