Tournée de supervision dans quelques centres d’EXETAT du vice-ministre de l’EPST

0
1133

Kinshasa, 07 septembre 2020 (ACP).- Le vice-ministre de l’Enseignement  primaire, secondaire et technique (EPST), Didier Bundimbu, a effectué, lundi, une tournée dans quelques établissements scolaires, faisant office des centres de passation dans la ville de Kinshasa, dans le cadre de la supervision des activités de la première journée de la session ordinaire de l’EXETAT 2019-2020.

Accompagné de quelques personnalités du secteur de l’EPST, dont le  ministre  provincial  Charles Mbutamuntu, l’inspecteur général, Michel Djamba et Robert Kongi, directeur de la province éducationnelle de Tshangu, il a visité   notamment,  le lycée Kabambare, l’Athénée de la Victoire, le Complexe scolaire Mukoko à Matete, le lycée de Kingasani à Kimbanseke et le Complexe scolaire Marie Immaculée dans la commune de la N’sele.

Il a, à cette occasion, expliqué que cette descente sur le terrain constitue un  encouragement  pour les élèves qui participent à ces épreuves malgré la période difficile due à la pandémie de la COVID-19 constatée au cours de l’année scolaire 2019-2020, avant de remercier l’inspection générale pour l’organisation de cette session ordinaire.

De son coté, le ministre provincial  de l’EPST, Charles Mbutamuntu,  a fait savoir que sa juridiction a enregistré près de 154.000  élèves pour la présente session ordinaire malgré un faible taux d’absence avec un pourcentage élevé de la participation féminine de 51 % sur  49%  pour les masculins.

Il a remercié le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour avoir rendu possible cette année scolaire à travers une mise en  place des dispositifs sanitaires adéquats, afin que les élèves passent les examens en toute sécurité sanitaire.

Une augmentation sensible du taux de participation de 13,2%

Par ailleurs, un aperçu sur l’effectif démontre que les inscrits globaux  passent de 722.907 en 2019, à 818.667 en 2020 et il s’observe une augmentation de 95.760 candidats soit 13,2%, a indiqué l’inspecteur général de l’EPST, Michel Djamba.

Le nombre des centres est passé de 2.095 à 2.306 soit  un accroissement de 211 centres représentant près de 10% pour le cycle long, a-t-il réaffirmé. Tandis qu’au cycle court les effectifs passent de 4.938 à 5.575 et il s’observe un accroissement de 637 candidats soit 12,8% et  le nombre​ des centres est passé de 277 à 289 soit un accroissement de 12 centres estimés à 4,3 %.

ACP/LIFE