Les pesanteurs culturels et coutumiers : obstacles à l’évolution de la femme et de l’enfant en RD- Congo

0
246

Kinshasa, 08 septembre 2020 (ACP).- Le sociologue et éducateur à la vie, Maurice Mpoyo a confirmé, mardi au cours d’un entretien avec l’ACP, que des  pesanteurs culturels et coutumiers constituent des obstacles à l’émergence et à l’évolution de la femme  aussi bien que de l’enfant en République démocratique du Congo (RDC).

Il a notamment cité ceux qui bloquent la connaissance et les droits de la femme et de l’enfant en faisant également état de la pauvreté et l’ignorance.

Pour M. Mpoyo, la femme et l’enfant sont tenus à la soumission des parents, des tribus, de la culture et des coutumes, de telle sorte que leurs points de vue ne sont pas souvent pris en compte.

La mise à l’écart de la femme et de l’enfant dans des instances de prise de décisions  et le sort qui leur est réservé dans la manière de régler les faits est un frein. Car ceux-ci ont droit à la suivie, à l’éducation, à la protection et à l’identité.

Le sociologue a toutefois évoqué certains efforts menés par le gouvernement congolais, entre autres la publication des textes juridiques sur la protection de cette catégorie des personnes assorti des principes clés  d’application et  surtout de l’enregistrement gratuit  des enfants à l’état-civil ainsi que la participation de la femme dans les instances de prise de décisions. ACP/Awa