Lancement à Kinshasa des travaux d’élaboration du plan de réponse aux catastrophes et urgences sanitaires

0
115

 Kinshasa, 09 Septembre 2020 (ACP).- Le président national de la Croix rouge (RDC), Grégoire Mateso Way Mbuta a lancé, mercredi, les travaux d’élaboration du plan de réponse aux catastrophes et urgences sanitaires, à l’ouverture d’un atelier,  à l’hôtel en Vrac, dans la commune de Mont Ngafula, à Kinshasa.

L’objectif principal de cet atelier, prévu du 09 au 13 septembre,  a précisé le président national de la Croix rouge, est de disposer d’un plan devant préparer la Croix rouge de la RDC (CRRDC), ses partenaires et les communautés à réagir de façon adéquate à une situation d’urgence et à son impact potentiel.

Le président national de la Croix rouge a encouragé les participants à réfléchir afin d’atteindre les résultats attendus qu’est le renforcement et l’amélioration du système de réponse à la gestion des risques et des catastrophes, qui, selon lui, est le meilleur.

« Chers collègues de la croix rouge,  nous sommes heureux de vous accueillir pour cinq (5) jours de réflexion sur notre plan de réponse aux urgences », a dit le secrétaire général de la Croix rouge le Dr Jacques Katshitshi, qui a remercié le comité de direction pour avoir accepté la tenue de cet atelier.

Le Dr Jacques Katshitshi a également remercié les partenaires privés qui ont donné l’appui financier ainsi que les partenaires étatiques qui, sans relâche, appuient les activités dans le cadre de la gestion des risques et des catastrophes.

Et  le secrétaire général de la Croix rouge d’ajouter, «  pour nous, c’est vraiment une opportunité de réfléchir sur ce que nous voulons faire dans les prochaines années par rapport à la gestion des catastrophes.

C’est vrai que notre pays est en proie  à beaucoup des risques, alors il faudra qu’on puisse avoir un plan qui va nous permettre d’organiser ensemble notre réponse. Et, comme la réponse dans la gestion des catastrophes n’est pas seulement l’affaire de la croix rouge, mais, beaucoup plus l’affaire de l’Etat avec tous les partenaires qui l’accompagnent, nous avions voulu qu’on puisse réfléchir ensemble pour que le plan qui sortira de cet atelier soit un plan national ». ACP/ODM/KJI/GGK