Satisfecit de la stabilité enregistrée dans le secteur économique durant le mois d’août

0
518

 Kinshasa, 09 sept 2020 (ACP).- Le comité de conjoncture économique s’est félicité de la stabilité de l’économie durant  le mois d’août, grâce au pacte de stabilité du cadre macro-économique et monétaire qui lie le gouvernement de la République à la Banque Centrale du Congo (BCC), a déclaré mercredi le vice-Premier ministre, ministre du Budget, Jean Baudouin Mayo Mambeke.

Le vice-Premier ministre, Jean Baudouin Mayo qui l’a indiqué, à l’issue d’une séance de travail présidée mercredi, par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a souligné que les membres du Comité de conjoncture ont examiné trois notes, à savoir la note relative à la conjoncture économique de la semaine, présentée par la vice-Premier ministre, ministre du Plan, Elysée Munembwe, la note exposée par le ministre des Mines, Willy Kitobo, et la note concernant le dossier contributif de l’Association Nationale des Entreprises du Portefeuille (ANEP).

« Le Premier ministre nous a recommandé de rester coller à ce pacte que nous devons absolument respecter, parce que les tendances telles que présentées par la vice-Premier ministre , ministre du Plan Elysée Munembwe, et par le gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo, sont encourageantes », a-t-il signalé, ajoutant qu’il y a la décélération du rythme de formation des prix et il y a plus au moins une stabilité relative du taux d’inflation sur le marché de change tant officiel que parallèle, et c’est encourageant.

S’agissant de l’exploitation minière, Jean Baudouin Mayo a expliqué que comme pour les dernières semaines, quelques embellies sur les marchés des produits miniers sont au rendez-vous, notamment le cuivre qui a atteint 6.700 dollars américains la tonne.

Bien que le cobalt ait quelque peu baissé de 0,5%, a-t-il relevé, le manganèse et autres métaux ont vu leur prix résister sur les marchés, alors que la production minière demeure soutenue.

«C’est vraiment encourageant pour l’économie congolaise », a déclaré le vice-Premier ministre, ministre du Budget.

Pour ce qui est de la note de l’ANEP portant sur les assurances afin d’élargir l’assiette fiscale de l’Etat congolais, il a affirmé qu’elle a été transmise au ministre des Finances, Sele Yalaghuli, pour des dispositions idoines.

« Le chef du gouvernement tient à garder ce cap, le recours à la planche à billet est exclu », a signifié le vice-Premier ministre du Budget, indiquant que toutes les dépenses publiques sont exécutées sur base de la caisse, une discipline nécessaire pour maintenir stable le cadre macro-économique et monétaire. « C’est en tout cas le prix à payer », a-t-il conclu.

 Les problèmes de la Cour de cassation exposés au Premier ministre

 Le Premier président de la Cour de cassation, David Christophe Mukendi Musanga, a exposé au Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, les problèmes d’ordre financier pour le bon fonctionnement de cette Cour, et les préparatifs de la rentrée judiciaire fixée au 15 octobre, au cours d’une audience qu’il a accordée à sa délégation le même mercredi à l’Immeuble du gouvernement.

, Me David Christophe Mukendi, qui était accompagné de son conseiller financier et du sous-gestionnaire des crédits, s’est dit satisfait de l’attention que le chef du gouvernement a accordée à leurs préoccupations  et aux promesses qu’il a faites d’y apporter des solutions. ACP/ODM/KJI/GGK