ANAPI: les femmes entrepreneures encouragées à s’informer  sur l’indicateur paiement taxes et impôts 

0
418

Kinshasa, 10 septembre 2020 (ACP).– La vice-Premier ministre, ministre du Plan, Elisée Munembwe a appelé les femmes entrepreneures à s’informer sur les réformes entreprises par le gouvernement, jeudi, lors de  la mâtine d’échange sur la sensibilisation et la vulgarisation des réformes opérées, organisée par l’Agence nationale pour la promotion des investissements  (ANAPI) sous le thème : «Les réformes  de la RDC, sur l’indicateur paiement taxe et  impôt».

Cette matinée d’échange, a-t-elle dit, va permettre au gouvernement d’entreprendre et de promouvoir l’entreprenariat féminin,  ajoutant  que l’entreprenariat constitue un vecteur important de l’économie d’un pays pour  la création de l’emploi et des richesses.

Elle a indiqué qu’en RDC, l’entreprenariat est considéré comme l’un des piliers les plus importants du gouvernement, faisant savoir à ce sujet que « l’entreprenariat se prépare, se forge et se consolide ».

Le gouvernement s’investit afin que le pays  arrive à  booster l’entreprenariat féminin  et à faire de celui-ci, un vecteur incontournable pour l’économie.

La ministre du Genre, Béatrice Lomeya a  indiqué, de son coté, que l’entreprenariat féminin joue un rôle important en RDC dans la création d’emplois et des richesses.  Elle a invité les femmes entrepreneures à  se  former davantage pour non seulement promouvoir l’entreprenariat féminin, mais aussi de booster l’économie du pays.

Le directeur général de l’ANAPI, Anthony Nkinzo Kamole a souligné, quant à lui, que dans le cadre du processus d’amélioration du climat des affaires initié par le gouvernement depuis plusieurs années, des efforts ont été entrepris dans le sens de la simplification de la procédure de déclaration et de paiement ainsi que de la réduction du nombre des perceptions et des taux.

Il a donné les objectifs de l’atelier qui a permis entre autres à informer les femmes entrepreneures congolaises sur les différentes réformes mises en œuvre pour assainir le climat des affaires,  plus particulièrement sur l’indicateur paiement des taxes et impôts ; de sensibiliser les femmes entrepreneures sur les mesures fiscales incitatives prises en faveur des PME congolaises; d’outiller les femmes entrepreneures par une meilleure connaissance des impôts,  droits,  taxes et redevances à payer à l’État dans l’exercice de leurs activités économiques.

Il a s’agit  également de sensibiliser les femmes entrepreneures évoluant encore dans l’informel à se formaliser afin de bénéficier des différentes mesures mises en place par l’État pour promouvoir les PME et éviter d’être la proie de certains représentants des services étatiques véreux; d’inciter les femmes entrepreneures de Kinshasa à une meilleure culture fiscale; de favoriser le partage d’expériences entre les femmes entrepreneures afin de permettre une meilleure gestion de leurs activités.

La collecte des doléances

Il a été aussi question de collecter les doléances sur les différentes tracasseries dont sont victimes les femmes entrepreneures de la ville de Kinshasa et de mettre à la disposition de ces femmes entrepreneures de Kinshasa quelques stratégies utiles pouvant leur permettre de mieux entreprendre, en s’assurant de bénéficier de l’accompagnement de l’Etat et de sécurité juridique et judiciaire.

Le directeur général adjoint de l’ANAPI,  Rose-Dorée Bokeleale a fait remarquer, de son côté, qu’en RDC, la plus grande proportion d’entrepreneurs est constituée des femmes qui, pour la plupart, évoluent encore dans l’informel et souvent sans aucune notion sur l’entrepreneuriat, voire une formation conséquente pouvant leur permettre de faire face aux péripéties liées à l’exercice de leurs affaires.

La conseillère du Chef de l’Etat en charge de la jeunesse et des violences faites à  la femme, Chantal Yelu Mulop a encouragé les femmes entrepreneures, surtout les mamans maraîchères, à travailler dur afin de contribuer à la croissance de l’économie et à bâtir un pays nouveau.

Ces échanges des vues  sur l’indicateur paiement de taxe et impôt a permis aux femmes entrepreneures de soumettre leurs doléances aux autorités à travers leur exercice de leur métier. ,ACP/ZNG/Awa