Des stratégies pour assurer l’équilibre du genre dans la communauté des « Anamongo »

0
204

Kinshasa, 10 septembre 2020 (ACP).- Le nouveau président de l’Association des « Anamongo », Vicky Owanga a  exploré  mercredi, lors de la première réunion tenue avec les membres du comité directeur dans la commune de la Gombe, les voies et moyens susceptibles d’assurer l’équilibre du genre dans la communauté « Mongo » caractérisée par des pesanteurs culturelles favorisant la soumission de la femme notamment villageoise à l’homme.

M. Owanga a évoqué parmi les stratégies essentielles pour sortir cette femme souvent analphabète de l’ornière en assurant son autonomisation, l’alphabétisation et la formation aux petits métiers tels le maraichage, la pisciculture et l’élevage.

 Le président des « Anamongo » résidant dans la commune de Bumbu,  David Djonga a, pour sa part, préconisé l’ouverture des écoles et centres de formation en faveur des femmes anamongo vivant dans des villages en vue de les rendre compétitives dans la production des biens nécessaires pour le développement du pays.

«Les études offrent une lucidité qui délivre les femmes autrefois, englouties dans des us et coutumes, de l’esclavage en leur permettant d’être à la page», a-t-il poursuivi.

Le secrétaire au comité communal des Anamongo de Kasa-Vubu, Emery Tolonge, a, quant à lui, insisté que la formation professionnelle inculque à la femme le sens de responsabilité en  milieux professionnels. ACP/ZNG/Awa