Ituri : 445.000.000 de dollars américains pour financer plusieurs projets dans cinq(5) provinces du pays par le FSRDC grâce à l’appui de la Banque mondiale

0
534

Bunia, 10 septembre 2020 (ACP).- Le projet de la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la paix (STEP 2) sera financé par la Banque mondiale à hauteur de 445.000.000 USD pour l’exécution de plusieurs projets dans cinq (5) provinces de la République Démocratique du Congo, plus la ville de Kinshasa, a annoncé, jeudi à Bunia, le coordonnateur général du Fonds social de la République Démocratique du Congo (FSRDC), Ruffin Bo-Elongo.

C’était au terme de l’atelier de restitution des résultats du projet STEP 1 et présentation sommaire de l’économie du STEP 2. Il a précisé que la répartition notionnelle équilibrée de cette enveloppe est déclinée de la manière suivante ; 78.000.000 USD pour la province de l’Ituri, Nord-Kivu 60.000.000 USD, Sud-Kivu 92.900.000 USD, Kasaï central 71.300.000 USD, Nord Ubangi 92.800.000 USD et la ville province de Kinshasa 50.000.000 de dollars américains.

En plus de cette enveloppe, a-t-il ajouté, une enveloppe de l’ordre de 50.000.000 USD est débloquée dans le cadre de la réponse sociale contre Ebola, notamment pour les activités dans la province de l’Ituri avec 16.000.000 USD, et celles du Nord-Kivu avec 34.000.000 USD pour un budget global de l’ordre de 495.000.

Il a signifié que ce financement additionnel visera d’une part les communautés touchées par la COVID-19 et de l’autre celles qui sont affectées par la présence des déplacés et les réfugiés qui contribuent à la vulnérabilité des communautés.

Ruffin Bo-Elongo a par ailleurs indiqué que ce projet d’une période de quatre (4) ans, soit de 2020 à 2020 qui gravitent autour de cinq(5) composantes, entre autres : appuis communautaires, filets sociaux, renforcement des capacités, gestion des projets ambitionne de toucher 140.000 communautés vulnérables, 120.0000 bénéficiaires directs et 3.500.000 bénéficiaires indirects.

Dans son mot de clôture, le gouverneur ad intérim, Martin Chalo Dudu a remercié le FSRDC pour avoir répondu favorablement à la demande exprimée par le gouvernement provincial à travers le gouverneur Jean Bamanisa Saïdi pour l’organisation de cet atelier au cours duquel cet établissement public s’est exercé au devoir de  recevabilité vis-à-vis des communautés de base bénéficiaires de différents projets.

Il a estimé que l’organisation de ces assises traduit l’esprit de transparence qui caractérise le FSRDC dans la réalisation de ses projets en Ituri et ailleurs pour faire la différence avec certains partenaires qui interviennent dans le secteur du développement qui brillent par l’opacité dans la conception et la mise en œuvre de leurs activités.

Les cinq (5) provinces ont été ciblées par rapport au niveau de taux de pauvreté provoquée par la crise notamment sécuritaire : le Nord-Kivu qui notifie un taux de 64%, Sud-Kivu 67%, Ituri 48%, Kasaï Central 81%, Nord Ubangi 86%, renseigne-t-on. ACP/ZNG/Awa